Yue Minjun, LOL (mort de rire)

Au culte de la personnalité de Mao souriant, puissant et l'air botoxé, Yue Minjun répond par son autoportrait riant et yeux fermés. À l'occasion de sa première rétrospective en Europe, Mediapart revient sur le parcours de cet artiste fascinant. Entretien vidéo.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Portraits d'amis qui se jouent de nous, autoportraits rose Malabar devenus icônes anonymes et intemporelles, murailles de rires clairs-obscurs sur fonds bleus, corps tiraillés prêts à être fusillés : depuis les années 1990, Yue Minjun, né en 1962 dans la province du Hei Long Jiang, détourne la propagande du Réalisme socialiste et réactualise des œuvres majeures de l'histoire de l'art chinois et occidental, qu'il filtre avec l'héritage kitsch du pop art. Connu du grand public pour ses milliers de sourires et ses millions de dollars, l'artiste était à Paris pour inaugurer sa première rétrospective en Europe. Rencontre inédite − en VO sous-titrée − avec ce monstre de l'art contemporain, aussi habile dans le maniement du pinceau que dans l'art d'esquiver les questions. En pleine année du Serpent, Yue Minjun est-il venimeux ?

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Pouvoir d'achat — Reportage
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Politique
Élisabeth Borne, une négociatrice compétente et raide au service du président
Ces deux dernières années, celle qui vient de devenir première ministre était affectée au ministère du travail. Tous les responsables syndicaux reconnaissent sa capacité de travail et sa propension à les recevoir, mais ont aussi constaté l’infime marge de manœuvre qu’elle leur accordait.
par Dan Israel
Écologie
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
À l’air libre
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre