Nouvelles de Grèce en forme de désastres contemporains

Par Ulysse Baratin (En attendant Nadeau)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déclassés et déracinés. Tàssos, Stàvros, Làzaros. D’autres encore. Tous ont fui la grande ville pour se réfugier sur une île des Cyclades et tenter de subsister. Qui en essayant de profiter du tourisme, qui en devenant paysan. Ils rêvent : « Dans le jardin, ils cultiveraient des légumes et des melons, rien que du bio, pour n’avoir plus besoin des rats qui leur refilaient de l’ail chinois et des tomates hollandaises. » Autant se faufiler sous une pluie de météorites.