Court métrage. « Ava » de Sahand Kabiri

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La troisième édition du festival Cinéma(s) d'Iran s'est ouverte hier, le 19 juin, à Paris. Durant douze jours, une cinquantaine de films sont programmés, parmi lesquels une dizaine de courts métrages permettant d'apprécier la création de jeunes réalisateurs iraniens. C'est dans cette programmation-là que nous avons puisé pour proposer durant dix jours cinq courts métrages iraniens. Aujourd'hui, Ava, fiction de 13 minutes réalisée en 2013 par Sahand Kabiri : à Téhéran, une jeune femme atteinte d'un cancer rencontre un jeune homme.