«Le Dahlia noir» en BD (4/4) : les premières pages

Par

Le 13 novembre, Le Dahlia noir prend des couleurs. Mis en images par Miles Hyman, le scénario de Matz (et David Fincher) d'après le roman de James Ellroy devient un album éblouissant de maîtrise graphique et narrative. Dernier rendez-vous avec le dessinateur et premier chapitre en avant-première sur Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’adaptation d’un roman en bande dessinée peut s’avérer une entreprise pharaonique. Qui plus est lorsque le texte est signé de l'exigeant James Ellroy. En démarrant le projet, Miles Hyman en était conscient : « Adapter un tel livre est un défi, le travail avec l’auteur est intense car les écrivains ont une vision arrêtée de leur texte, de leur univers. » S’est-il senti libéré une fois l’accord de l’écrivain américain obtenu ? Rien n’est moins sûr. Plus de dix-huit mois ont été nécessaires à la réalisation de l’album, des premières recherches sur les personnages jusqu’à la couverture. Un travail de longue haleine (que Mediapart a suivi régulièrement) pour un ouvrage à la pagination supérieure au format habituel de la collection. En avant-première les lecteurs de Mediapart peuvent découvrir ci-après le premier chapitre.