J. G. Ballard : écrivain contemporain (1930-2009)

Par
Trop souvent présenté comme un auteur de science-fiction, J. G. Ballard était tout simplement un écrivain de langue anglaise – l'un des plus influents de la seconde moitié du XXe siècle, pour la littérature mais aussi la musique et les arts plastiques. Si deux de ses romans furent spectaculairement adaptés au cinéma – Crash par David Cronenberg et Empire du soleil par Steven Spielberg –, ils ne résument pas à eux seuls une œuvre foisonnante et encore largement méconnue en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rares sont les écrivains qui entrent de leur vivant dans le dictionnaire des noms propres ; rarissimes sont ceux qui entrent dans celui des noms communs. Ce fut le cas de J. G. Ballard dont le patronyme a donné, selon le Collins English Dictionnary, l'adjectif « ballardian » défini comme « ressemblant ou suggérant les conditions décrites dans les romans et les nouvelles de J. G. Ballard, notamment une modernité dystopique, des paysages désolés façonnés par l'homme, et les effets psychologiques des développements technologiques, sociaux ou environnementaux ».