À l'heure du supplice de Troy Davis, retour sur l'abolition de la peine de mort

Par
L'Amérique, dans sa rage exécutrice, a tué cette nuit l'un de ses condamnés de service, le Noir Troy Davis, 42 ans. L'occasion de revenir sur l'abolition de la peine de mort en France. C'était en septembre 1981. Robert Badinter couronnait un combat mené depuis 1791 au Parlement, combat toujours éclairant sur le sinistre aujourd'hui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'actualité propose un télescopage macabre, un chassé-croisé lugubre, un va-et-vient funèbre. Alors que la France commémore le 30e anniversaire de l'abolition (tardive) de la peine de mort au pays des droits de l'homme, l'autre nation qui se prétend dépositaire desdits droits sur terre, les Etats-Unis d'Amérique, ont tué, cette nuit, un être vivant, au nom de la loi, au nom de leur loi. Troy Davis, 42 ans, condamné à mort en 1991, a été exécuté mercredi 21 septembre 2011, dans l'État de Géorgie.