Jean Lecointre, collages de guimauve et de sang

Par et
D'où Jean Lecointre tire-t-il son inspiration? Réponse en vidéo à l'occasion de la sortie de Greenwich (éd. Cornelius) où sont rassemblés plus d'une centaine de collages de ce délirant graphiste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ses dessins ont le goût du sucre (celui des guimauves) et du sang (celui des séries B). Dans Greenwich, l'importante monographie que les éditions Cornélius consacrent à son œuvre, les quelque 120 collages de Jean Lecointre sont autant de clins d'œil à Buñuel, David Lynch, Magritte, Max Ernst, Clovis Trouille (ainsi que nous le signale notre érudit collègue, Patrice Beray) et tous les surréalistes.