«Affronter le problème du non-consentement»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le clash télévisuel entre Christine Angot et Sandrine Rousseau, le procès de Pontoise où un homme était jugé pour « atteinte sexuelle », et non pour viol, envers une enfant de 11 ans parce que le parquet l’avait jugée consentante ou les hashtags #metoo ou #balancetonporc tournent tous autour de la notion de consentement.