Culture-Idées

Quand Hanif Kureishi joue au psy

Arrivé à la cinquantaine, Hanif Kureishi, écrivain londonien d'origine pakistanaise, a rêvé puis écrit Quelque chose à te dire, un gros roman qui sortira fin août et qui revisite les quarante dernières années à travers la figure d'un psychanalyste : identité, culture pop, immigration et filiation...

Sylvain Bourmeau

23 juillet 2008 à 12h59

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

© 

Né en 1954 dans le Kent, d'un père pakistanais et d'une mère anglaise, Hanif Kureishi a grandi dans la banlieue londonienne, à Bromley précisément dont il est devenu, aux côtés de David Bowie, l'une des gloires locales. Enfant de la pop et de la philosophie, il se lance au milieu des années 70 dans l'écriture de pièces pour cette pépinière d'auteurs qu'est alors (et toujours) le Royal Court Theatre sur Sloane Square. Il écrit les scénarios des films de Stephen Frears My Beautiful Laundrette et Sammy et Rosie s'envoient en l'air avant de publier un premier roman très remarqué en 1990, Le Bouddha de banlieue puis, notamment, Black album, Intimité (qui sera adapté au cinéma par Patrice Chéreau) et plus récemment Contre son cœur, un magnifique livre autobiographique sur son père.

© 

Depuis longtemps passionné par la psychanalyse, Hanif Kureishi aura attendu d'atteindre la cinquantaine pour la mettre au cœur d'un roman-somme qui brasse tous ses thèmes de prédilection : pop culture, identité, immigration, filiation, philosphie, théâtre... Quelque chose à te dire, qui paraîtra fin août aux éditions Bourgois, impressionne par la qualité de son intrigue (quasi-thrilleresque), son incroyable galerie de personnages et la densité de son propos. Pour lire les premières pages, cliquez ici.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

Discriminations — Enquête
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
France — Enquête
Le « Monsieur sécurité » du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Dossier. L’affaire Tapie
Affaire Tapie : radiographie d’une escroquerie au cœur de l’État
Mediapart publie l’intégralité de l'arrêt de la cour d’appel de Paris qui décrypte la mécanique de l’escroquerie ayant permis à Bernard Tapie d’empocher frauduleusement 403 millions d’euros. Les magistrats résument le scandale d’une formule choc : « Les intérêts de M. Tapie étaient pris en considération au plus haut niveau de l’État. »
par Laurent Mauduit
Politique
Gauches : comment reprendre la main pour 2022 ?
Échaudées par les tentatives ratées de « triangulation » dans leurs propres rangs, et encouragées par l’actualité, les gauches recentrent leur discours sur le social. Mais se faire entendre reste une gageure dans un paysage médiatico-politique saturé par les thématiques identitaires.
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
Grand entretien
par Fabien Escalona et Romaric Godin
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik