Le racisme en chanteurs

Par

Tour dhorizon, audio et parfois visuel, des chansons coloniales ou pseudo-exotiques (cest-à-dire racistes), qui alimentèrent linconscient collectif dune France qui fait aujourdhui lamnésique. Reviviscence en fanfare accablante !

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Citation cruciale : « Pour justifier lentreprise coloniale dans les termes de la “culture” occidentale, de lhumanisme dont on nous a tant rebattu les oreilles, il fallait oublier lexistence des autres. Le premier anthropophage est venu dEurope, il a dévoré le colonisé. Il a dévoré ses langues : glottophage, donc. » Ainsi le sociolinguiste Louis-Jean Calvet présentait-il son pamphlet documenté, maintes fois réédité, Linguistique et colonialisme. Petit traité de glottophagie (Payot, 1974).