Hefner, Playboy et l'homme d'intérieur

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un magazine érotique, des « Bunny girls » aux longues oreilles, une «mansion» théâtre de «sex parties» : Playboy, c'est une imagerie mondialement connue et la célébration de l'hétérosexualité au service du plaisir masculin. Mais c'est aussi bien plus que cela: un jalon dans la fabrication de la subjectivité sexuelle contemporaine, explique la philosophe Beatriz Preciado dans un livre malicieusement provocateur et subtilement politique : Pornotopie. Publié fin septembre, il vient de recevoir le prix Sade.