Jack Lang contre les festivals gérés par des multinationales

Par

L’ex-ministre de la culture voit d’un mauvais œil l’arrivée en France du mastodonte Lollapalooza.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ancien ministre de la culture Jack Lang a déploré samedi « l'invasion de multinationales américaines sur la vie musicale française » et interpellé les pouvoirs publics, alors que le festival de musique américain Lollapalooza organise ce week-end sa première édition parisienne. « Live Nation étend son empire sur l'organisation de concerts en France et en particulier à travers le festival Lollapalooza. Le groupe américain AEG, déjà scandaleusement présent dans le capital de Bercy [la salle de spectacles – ndlr], rachète Rock en Seine tout en bénéficiant des subventions locales », déplore l'ancien ministre socialiste dans un communiqué.