« L’esprit critique » : autour des romans de Mohamed Mbougar Sarr, Douglas Stuart et Nathalie Quintane

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

sur le podcast littéraire dommage qu'aucun des intervenants ne parle des livres précédents de Sarr. on a le sentiment qu'il prend au piège les critiques en parlant de façon complètement nombriliste du petit microcosme littéraire juste pour être enfin un sujet. en fait ses trois livres précédents sont, pour le lecteur hors de ce microcosme, beaucoup plus intéressants avec des pages de pure beauté. un autre oubli (à part une brève mention) est que le livre actuel parle d'un livre qui passe à la trappe de la discussion mais vaut vraiment une lecture un peu hallucinée dont Sarr se fait l'écho  :le devoir de violence, vos critiques tombent dans le piège et ne parlent pas de ce qui se dérobe et n'ont rien vu.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous