En défense de la vérité, par Roberto Scarpinato

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand j’ai commencé à réfléchir à la question qui intitule mon intervention d’aujourd’hui, je me suis rappelé un fait qui s’est déroulé il y a quelques années. J’étais en déplacement dans une ville brésilienne et je marchais dans la rue lorsque j’ai remarqué une phrase écrite en grand et en rouge à l’entrée d’une petite église. On pouvait y lire : « Le monde se divise entre oppresseurs et opprimés. Toi qui entres ici, chrétien, de quel côté es-tu ? »