«Aimer, boire et chanter»: Alain Resnais au jeu de la mort

Sortie du dernier film d'Alain Resnais, Aimer, boire et chanter, trois semaines après la mort du cinéaste. La mort, encore la mort, toujours la mort. Mais filmée dans un tourbillon de drame et de comédie, de théâtre et de cinéma, d'insultes et d'étreintes... Resnais reste décidément l'un des plus grands inventeurs du cinéma.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Alain Resnais est mort le 1er mars à l’âge de 91 ans. Il n’est guère risqué d’avancer que depuis Nuit et brouillard (1956) il n’aura filmé que cela : la mort. Et c’est d’elle encore qu’il est question dans Aimer, boire et chanter, qui sort en salle ce mercredi 26 mars.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié