Un procès (enfin) constructif du populisme de gauche

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Luc Mélenchon a beau avoir pris ses distances avec le populisme tel que l’ont défini les théoriciens Ernesto Laclau et Chantal Mouffe, cette stratégie et ce style politiques continuent de susciter un âpre débat au sein de la gauche. D’autant que le leader de La France insoumise entend toujours « fédérer le peuple » au cours d’une révolution citoyenne qui ne s’embarrasserait pas de « gloses sur “la vraie gauche” ». Il a d’ailleurs bâti un mouvement ad hoc pour accomplir cette tâche, sur lequel il continue à s’appuyer.