Qu'est-ce qui fait courir Murakami ?

Par

Par-delà le mythe – l'auteur sportif accompli, secret – ou les chiffres – le million d'exemplaires au Japon, au moins autant à l'étranger –, qu’est-ce qui fascine tant chez Murakami ? Visite guidée avec L’Incolore Tsukuru Tazaki, son dernier livre. Extrait en fin d'article.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bien sûr, on peut gloser sur les fans de minuit, à Tokyo ou à Londres, qui attendent devant les vitrines la sortie nocturne du livre, façon iPhone. Sur la belle histoire de l’écrivain retranché du monde, debout avant l’aube, sportif accompli, star des lettres, avec ce qu’il faut de secret, de rares interviews, d’apparitions comptées. On peut souligner que, dans ses livres, on ne trouvera pas un mot compliqué ou rare. Simplisme pour les uns, épure pour les autres. Que, peut-être, Haruki Murakami est un assembleur de génie, utilisant surréalisme tempéré, repères familiers, inquiétudes lissées. On peut dire cela, sans expliquer pourquoi ils sont si nombreux, en de si nombreux pays, à attendre ses livres comme des rendez-vous personnels.