Loi Hadopi: enquête sur la Quadrature du Net

Alors que la loi dite Hadopi sur Internet sera examinée en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, mercredi 29 avril, la Quadrature du Net, association en pointe dans la mobilisation contre ce texte, continue à faire feu de tout bois. Mediapart revient sur l'action de ce collectif et de son porte-parole, Jérémie Zimmermann.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Petites lunettes avec monture noire, une barbe de quatre jours, les cheveux courts, Jérémie Zimmermann a la parfaite allure du fou d'informatique. Il reconnaît d'ailleurs volontiers «être devenu un geek à 15 ans». «Vous m'avez demandé si j'ai un signe distinctif, le voici», dit-il en ouvrant sa veste bleu de travail. Le signe Pi, logo du collectif la Quadrature du Net dont il est le porte-parole, apparaît en gros et en blanc sur son tee-shirt gris. Un logo qui symbolise sa lutte contre le texte «Création et Internet», rejeté le 9 avril dernier par l'Assemblée nationale. La lutte va se poursuivre cette semaine, puisque le texte revient ce mercredi devant les députés en deuxième lecture et que l'Elysée a fait savoir que, cette fois, la majorité devait être au complet pour l'adopter.