Romain Bertrand tente une nouvelle histoire du monde, qui n’oublie pas «55% de l’humanité»

Par
L’Europe a imposé le récit de son passé au reste du monde. A ce «vol de l’histoire», dénoncé par l’anthropologue Jack Goody, répond aujourd’hui un ouvrage qui pourrait s’intituler la «restitution de l’histoire». Dans l’Histoire à parts égales, récits d’une rencontre Orient-Occident (XVIe-XVIIe), Romain Bertrand fait en effet le pari (réussi) d’une «histoire symétrique» du monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec un titre choc, Le Vol de l'histoire, l’anthropologue Jack Goody montrait, voilà quelques années, comment l'Europe avait imposé le récit de son passé au reste du monde. L’historien Romain Bertrand prolonge et dépasse aujourd’hui le programme de Goody avec une ambition de Robin des Bois : «rendre l’histoire» au reste du monde.