Nathaniel Rich, «futuriste» du présent

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nathaniel Rich refuse que l’on qualifie Paris sur l’avenir de dystopie : la ville de New York décimée par un ouragan ne relève pas pour lui d’un scénario catastrophe dans un futur proche, son récit s’ancre dans le présent, dans les changements climatiques actuels qui ont profondément transformé notre rapport à la planète et alimentent notre peur ancestrale de l’apocalypse. Comme il l’explique dans l’entretien qu’il a accordé à Mediapart, la littérature est pour lui un espace permettant de penser le temps présent, de le mettre en perspective et de conduire les lecteurs à réfléchir.