Le jeudi noir d'Alain Finkielkraut

Par

Élu à l'Académie française au fauteuil d'un ancien collabo, Félicien Marceau, auquel il doit rendre hommage ce 28 janvier lors de son discours de réception, Alain Finkielkraut s'est laissé piéger par une institution à la mémoire longue. Voici notre convulsionnaire national transformé en dindon de la tragédie…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Défenseuse n’est pas un terme reconnu par le dictionnaire de l’Académie française – la féminisation des mots ressemble, quai de Conti, à un futur qui ne passe pas. Pourtant, Alain Finkielkraut bénéficie d’une ardente défenseuse : Élisabeth de Fontenay. Cette ancienne professeure de philosophie, devenue chantre de la condition animale, vole au secours de son poulain dès qu’il s’emballe : voilà donc un service à plein temps.