Tobe Hooper, l’ultime frisson

Par

Révélé en 1974 avec Massacre à la tronçonneuse, le cinéaste américain, spécialisé dans le film d’horreur (Poltergeist, Lifeforce), a mené une carrière en dents de scie, en marge du système. Il est mort samedi à 74 ans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeune diplômé de l’université du Texas, Tobe Hooper n’a que 28 ans lorsqu’en août 1973, il entreprend le tournage d’un film indépendant à petit budget, Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chain Saw Massacre en VO). Quintessence de l’horreur expérimentale, œuvre profonde et viscérale, Massacre…, comme bon nombre de films qui virent le jour au début des années 1970, livra une vision de l’Amérique défaite par les soubresauts de son histoire et engagée dans une entreprise enthousiaste de relecture politique et esthétique.