Duong Thu Huong, la rage d'écrire

Avec Les Collines d’eucalyptus, la grande romancière vietnamienne clôt un diptyque sensuel, frontal, cru. C'est un regard aussi acéré qu'amoureux sur le Viêtnam, retraçant le destin d’un adolescent fugueur. Et quand elle parle, la combattante surgit aussitôt… Entretien vidéo et extrait en fin d'article.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

La voici qui remonte la rue, rapide, cheveux bleutés sous le soleil cru d’hiver. Elle dédaigne le thé vert pour le café noir, s’assied… et, avec une ferme et exquise civilité, mène l’entretien à sa façon. Ce n’est pas à Duong Thu Huong, chanteuse combattante en première ligne vietcong, puis héroïne célébrée et réfractaire, puis dissidente finalement emprisonnée, polémiste, et depuis 2006, exilée, que vous allez apprendre à quoi peut servir un micro.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié