Altermondialisme et islam politique: la gauche face aux conservatismes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quasiment personne, au Forum social mondial (FSM) de Tunis, ne se revendique comme islamiste et altermondialiste tout à la fois. Même Tariq Ramadan, qui continue d'incarner, aux yeux de beaucoup, l'épouvantail même de « l'islamo-gauchisme », refuse ce genre de qualification lorsqu'il est interrogé par Mediapart : « Musulman, oui. Islamiste, non. Altermondialiste, j'espère, même si on ne sait plus exactement ce que ça veut dire. »