Les écueils du Grand Paris Express

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La mission exclusive de la Société du Grand Paris (SGP) se cantonne à la réalisation du vaste réseau du Grand Paris Express (GPE), et fait l’impasse sur toutes les autres fonctions urbaines. Les dirigeants de la SGP s’évertuent à vendre le rêve d’une « magnifique opération et ambition française, […] un objet unique… 200 km de long, 68 gares, 300 ouvrages techniques », supposé permettre à la France d’accéder à un rang économique majeur sur la scène internationale. Selon son directeur, « Un projet de cette ampleur-là n’a jamais été fait en France, et même jamais fait dans le monde… ».