Les métamorphoses de la question raciale (3/6). Les mutations de l’antiracisme

Par

Pierre-André Taguieff, ancien du Mrap ayant viré de bord, brocarde les « antiracistes racistes ». Le sociologue Éric Fassin veut, lui, combattre un « racisme sans racistes ». Voici pourquoi et comment le champ antiraciste a été bouleversé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les mutations de l’antiracisme contemporain se fondent en priorité sur le constat d’échec d’une stratégie antiraciale dite « colorblind », qui pense pouvoir combattre le racisme en niant la réalité biologique de la race, et sans mettre en œuvre de politiques spécifiques à destination des personnes de couleur, en s’attaquant aux motivations racistes davantage qu’aux conséquences du racisme.