En écho à Mai 68, «Reprise» de nouveau sur les écrans

Par

Reprise en salle de Reprise, le grand film qu’Hervé Le Roux réalisa en 1996 à partir d’une image de femme en colère filmée à l’entrée des usines Wonder, en juin 1968. Du noir et blanc, et de la couleur, de la rage et de la gaieté, du travail et de la vacance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y aura bientôt 50 ans pile – c’était le 10 juin 1968 –, deux étudiants de l’IDHEC posaient leur caméra devant les portes de l’usine Wonder de Saint-Ouen. Le film qui en est sorti dure dix minutes, s’appelle La Reprise du travail aux usines Wonder et montre les ouvriers qui s’apprêtent à rentrer, les syndicalistes, le chef qui arrive… Il montre surtout une femme qui ne veut rien savoir et hurle qu’elle ne va pas rentrer, pas reprendre le travail. Des hommes essaient de la calmer. En vain. De rage, son cri demeure dans les mémoires : « J’ne rentrerai pas dans cette taule ! »