JO du livre (6/8): Les romans du ballon rond

Par

Le football n'est pas qu'un jeu où « tout est compliqué par la présence de l'équipe adverse », pour reprendre le (bon) mot de Jean-Paul Sartre. Il est un système de représentation, un exercice de style mais aussi, l'espace d'une mélancolie fondamentale. Sur le terrain, onze romans et quelques remplaçants d'exception, puisqu'il n'y a pas ici de banc de touche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Oubliez toutes vos connaissances en football. Vous pensiez le jeu né au Moyen-Age. C’est faux. Dominique Noguez, fidèle à son principe de critique fiction, explique dans La Véritable histoire du football et autres révélations (2006) que le football a été inventé à Charleville en mai 1645 par Victor Pénard pendant une sieste crapuleuse. Certes, le jeu est déjà évoqué par Platon, Montaigne puis Descartes mais la philosophie « reine du concept » n’a fait que « postuler et métaphoriser le jeu de la balle au pied avant même son existence effective ».