Le cri de la Kanaky

Par

En 1917, au nord de la Nouvelle-Calédonie, éclate une guerre coloniale. La répression tue, emprisonne, disperse. De 1919 à 2011, naît une littérature pour transmettre l'événement. Les Sanglots de l'aigle pêcheur restitue aujourd'hui ces textes : magnifiques bouées de sauvetage mental, kanak donc universelles...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Est-ce ainsi que les hommes riment ? En Kanaky, près d’un siècle de floraison poétique n’a cessé de répondre à la répression de 1917. Cette année-là, une révolte éclate dans une Nouvelle-Calédonie que l’on croyait à genoux pour toujours, une Nouvelle-Calédonie cruellement pacifiée depuis l’insurrection matée de 1878.