Fake news et publicité: des relations incestueuses

Par

Selon les spécialistes, il existerait des dizaines de milliers de sites produisant de fausses informations dans le monde. Ces fausses nouvelles sont ensuite lancées et relayées massivement par leurs créateurs, aidés de robots sur les réseaux sociaux, essentiellement sur Facebook et Twitter. Une propagande de masse, industrialisée et robotisée, où la publicité joue un rôle déterminant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est le nouveau fléau de la presse en ligne, des réseaux sociaux et même du monde politique. Les fake news, ou fausses nouvelles en bon français, pullulent sur Internet et sont largement relayées par les réseaux sociaux. Si l’argent est le nerf de la guerre, la publicité est le nerf d’Internet. En effet, la plupart des sites internet sont en grande partie financés par la publicité en ligne. Et plus il y a d’audience, plus ils gagnent d’argent. D'où la multiplication des fausses nouvelles.