L'Elysée contre la démocratie

Par

Ce qui distingue Nicolas Sarkozy des présidents qui l'ont précédé, par-delà une commune personnalisation du pouvoir, c'est de n'avoir aucun sens des limites imposées, en démocratie, au pouvoir exécutif. A lui, le mouvement et l'action, quels qu'ils soient ; aux autres le conservatisme et l'immobilisme. Ce faisant, cette présidence nous habitue à une pensée antidémocratique, et c'est son coup d'Etat essentiel, le plus inquiétant, le plus dangereux pour l'avenir.

Jeanne Balibar vue par Les Echos

Par

Presse en ligne: vers le retour du payant (slate.fr)

Par

Déjà trois coups d'Etat à froid

Par

Qui arrêtera cette présidence? C'est la question que pose Mediapart ces jours prochains, dans une série de quatre articles, face aux abus de pouvoir, conflits d'intérêt et passages en force de Nicolas Sarkozy et de son entourage. «Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir», écrivait Montesquieu, dans L'Esprit des lois. Or rien, pas même son impopularité croissante, ne semble arrêter la marche d'une présidence qui n'a aucun respect des limites que toute démocratie authentique impose au pouvoir exécutif. Dans ce premier épisode, l'analyse de ses trois coups d'Etat déjà réussis: institutionnel, médiatique et financier.

Claude Lanzmann: «Tous les bourreaux se ressemblent et toutes les victimes se ressemblent»

A près de 84 ans, Claude Lanzmann livre enfin des mémoires à la fois attendus et surprenants: Le Lièvre de Patagonie est un grand livre, la traversée en spirale d'un quasi-siècle qui s'avère une contribution aussi décisive à la littérature que Shoah le fut au cinéma. Entretien vidéo en cinq parties.

«Le Lièvre de Patagonie» de Claude Lanzmann: mémoires de l'increvable vogueur

Par

Dans ses mémoires à paraître le 12 mars, Le Lièvre de Patagonie (Gallimard, 546 p., 25€), Claude Lanzmann empoigne son lecteur pour ne plus le lâcher dans les méandres, les brusqueries, la puissance et la douceur d'un récit qui se joue de la chronologie. Aux antipodes d'un inventaire avant décès, cet hymne à la vie, prodigieux, rocambolesque et réfléchi, nous gonfle de torpeurs enivrantes.

Alaa El Aswany: «L’Egypte est à l’aube d’un grand changement»

Par
Immense succès (un million d'exemplaires vendus), L'Immeuble Yacoubian a fait connaître l'écrivain égyptien Alaa El Aswany dans le monde entier. Avec J'aurais voulu être égyptien, paru fin février, ce dentiste de profession et grand admirateur de Naguib Mahfouz – un ami de son père –, donne à entendre une critique acerbe de l'Egypte et des Egyptiens. Alors que se profile la succession du président Hosni Moubarak, l'Egypte va «bouger», nous explique-t-il. Entretien texte et vidéo.

L'identité du corps enseignant mise à mal par la réforme de leur statut ( Laviedesidées.fr )

Par

Universités: les nouvelles formes de contestation

Par
Une nouvelle journée de mobili- sation a lieu jeudi 5 mars contre le décret qui réforme le statut des ensei- gnants-chercheurs. Et ce malgré la réécriture totale du décret, négociée entre la ministre Valérie Pécresse, le Sgen-CFDT, le syndicat Autonome-Sup, l'Unsa et FO. Ces syndicats appellent les enseignants à la grève et les étudiants à cesser les cours. Des manifestations sont prévues un peu partout en France. Pour voir notre diaporama cliquez sur la photo.

«HADOPI, mon amie, qui es-tu ?» (Journal d'un avocat)

Par