En marge de la mosaïque calédonienne

À trois mois de leur référendum sur l'indépendance, Mediapart part à la rencontre des Calédoniens, au-delà de l'opposition éculée Kanak-Caldoches. Profondément divisée voire fracturée, la société néo-calédonienne est parfois comparée à une mosaïque : ses différents éléments forment un tout harmonieux mais à y regarder de plus près, ils se distinguent bien les uns des autres, loin d'un « melting-pot ».

A Saint-Louis, la douloureuse fabrication d’un créole calédonien

Par
Roger Wamytan pose à côté des ruines d'une usine sucrière, à l'entrée de Saint-Louis. © JS/Mediapart Roger Wamytan pose à côté des ruines d'une usine sucrière, à l'entrée de Saint-Louis. © JS/Mediapart

À trois mois du référendum sur l’indépendance, Mediapart part à la rencontre des peuples calédoniens, au-delà de l’opposition éculée Kanak-Caldoches. Premier volet chez les Kanak de Saint-Louis, une tribu à la mauvaise réputation, à l’histoire tourmentée, que des décennies de souffrances et d’histoire coloniale ont poussée à la création d’une langue, le tayo.

En Nouvelle-Calédonie, ces cousins indésirables venus de Wallis-et-Futuna

Par

À quelques mois du référendum sur l'indépendance, Mediapart part à la rencontre des Calédoniens, au-delà de l'opposition éculée Kanak-Caldoches. Deuxième volet avec les Wallisiens et Futuniens, peuple du Pacifique qui a migré en nombre en Nouvelle-Calédonie. La colonisation et les arrière-pensées politiques ont jeté une ombre sur leurs relations avec les Kanak, pourtant anciennes.

En Nouvelle-Calédonie, les Zoreil sont infréquentables mais inévitables

Par

À quelques mois du référendum sur l’indépendance, Mediapart part à la rencontre des Calédoniens, au-delà de l’opposition éculée Kanak-Caldoches. Troisième volet avec les Zoreil, les métropolitains du Pacifique, une communauté si critiquée que le mot qui les désigne est presque une insulte. Exclus du corps électoral référendaire, certains réclament pourtant une représentation politique.

Entre Kanak et Caldoches, les Kabyles du Pacifique

Par
Djemila Nasser est fille de propriétaire terrien et compte faire carrière dans le monde équestre. © JS Djemila Nasser est fille de propriétaire terrien et compte faire carrière dans le monde équestre. © JS

Cet été, Mediapart part à la rencontre des Calédoniens, au-delà de l’opposition éculée Kanak-Caldoches. Quatrième et dernier volet chez ceux qu’on appelle les Arabes de Bourail et de Nessadiou, des descendants de déportés algériens.