Dossiers : Mot-clégens du voyage

Tous les dossiers

  • Gens du voyage : notre dossier

    Par

    Le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi lance la charge contre les gens du voyage appelant à les «mater» avant de faire circuler un manuel à destination des maires désireux de les expulser au plus vite. Dans la foulée, le député-maire centriste de Cholet, Gilles Bourdouleix, évoquant l’extermination des gens du voyage par les nazis, déclare : «Comme quoi, Hitler n’en a peut-être pas tué assez.» Ce déferlement de haine marque le début de l’été 2013, à un moment où les déplacements des gens du voyage, principalement de nationalité française, sont traditionnellement les plus fréquents, provoquant parfois des bras-de-fer avec les communes dont plus de la moitié ne respectent pas leurs obligations légales en matière de construction d’aires d’accueil. Les élus socialistes viennent de s’engager à abroger les dispositifs législatifs discriminatoires à leur égard.