Près de Dieppe, des restes de radioactivité découverts dans un jardin d’enfants

Des zones de contamination ont été identifiées à Saint-Nicolas-d’Aliermont (Seine-Maritime) dans un parc pour enfants construit sur l’ancien site d’une entreprise d’assemblage de réveils et de pendules dont le processus de fabrication intégrait du radium et du tritium. C’est ce que révèle un rapport de l’association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest, dont Mediapart a eu connaissance.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Dieppe, envoyé spécial.- La pluie s’abat désormais sur la vaste étendue d’herbe au milieu de laquelle chemine une large piste goudronnée. Un père de famille et ses deux jeunes enfants se mettent à l’abri. Au centre de ce parc de Saint-Nicolas-d’Aliermont, près de Dieppe, des tables de pique-nique, un skate-parc, des jeux… et quelques zestes de radioactivité.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal