Renault-Nissan se penche sur la rémunération de ses consultants

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'alliance Renault-Nissan a entrepris d'examiner les paiements effectués par le passé à des conseillers extérieurs français, tels que l'actuelle députée européenne et ancienne ministre Rachida Dati, à la suite de l'arrestation de Carlos Ghosn au Japon, ont dit des sources à Reuters.