Chez Air France, une semaine de grève salue l’arrivée du nouveau PDG

Par

La semaine de grève qui s'achève ce mardi a touché plus de 200 000 passagers, et les syndicats menacent de recommencer. Les hôtesses et les stewards n’acceptent pas que la direction s’engage sur leurs conditions de travail pour 17 mois seulement. C’est le baptême du feu pour Jean-Marc Janaillac, le nouveau patron arrivé le 4 juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La grève qui s’achèvera chez Air France ce mardi 2 août au soir montre une fois de plus que le terrain social est brûlant dans la compagnie aérienne française. Lundi, plus de 150 vols ont encore été annulés à Roissy et à Orly suite au mouvement lancé le 27 juillet par deux des trois syndicats regroupant les stewards et les hôtesses, le SNPNC-FO et l'Unsa-PNC, qui représentent à eux deux 45 % du personnel. Selon la direction, environ 10 % des vols devraient être annulés dans la journée de mardi, dernier jour du préavis, où encore au moins un quart des PNC (personnels navigants commerciaux) devraient être en grève.