Caisses d'épargne: Sarkozy offre un parachute exotique à Milhaud

Par

Au lendemain de la nouvelle crise des Caisses d'épargne, Nicolas Sarkozy avait fait mine de demander des sanctions. Et le président du directoire de l'Ecureuil, Charles Milhaud, avait été contraint à la démission. Mais depuis, l'Elysée cherche à protéger l'ex-banquier, qui est proche du chef de l'Etat. Un parachute exotique lui a ainsi été discrètement offert. La décision indigne de nombreux responsables des Caisses d'épargne. Lire aussi:

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Contrairement à ce l'on avait pu comprendre à la suite de la sortie tonitruante de Nicolas Sarkozy, pressant les dirigeants des Caisses d'épargne de prendre leurs «responsabilités» au lendemain de la découverte d'une perte de près de 750 millions d'euros sur les marchés financiers, le patron de l'Ecureuil, Charles Milhaud, n'a pas été déchu de toutes ses responsabilités au sein du groupe des Caisses d'épargne. Selon les informations dont dispose Mediapart, il va même garder – sur pression de l'Elysée – la présidence du conseil de surveillance de l'une des filiales les plus importantes du groupe bancaire, Océor, qui contrôle de très nombreux établissements bancaires outre-mer et à l'étranger.