Il faut «refonder» l'économie !

Par
Dans un essai musclé, André Orléan tire les conséquences de la faillite de la science économique face à la crise. L'économiste «atterré» n'y va pas de main morte: il propose de «refonder» la manière de penser l'économie, après Marx et les néo-classiques. Au programme: une «économie des relations», où l'analyse de la monnaie retrouverait toute sa place. Mais l'économiste sera-t-il entendu?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On se souvient de la sortie assassine de la reine d'Angleterre, en visite à la London School of Economics(LSE), en novembre 2008: mais pourquoi, avait alors demandé Elisabeth II à un parterre d'universitaires, n'avez-vous pas su anticiper la crise? Il avait fallu plusieurs mois aux économistes britanniques, tétanisés, pour articuler un début de réponse. L'effondrement des «subprime» a profondément discrédité une science économique coupée du réel, fascinée par d'élégantes abstractions mathématiques, insensible à l'évolution des grands équilibres macro-économiques de la planète.