Londres veut inclure les services financiers dans un accord commercial

Par
La Grande-Bretagne souhaite inclure les services financiers dans un futur accord de libre-échange avec l'Union européenne, déclare le ministre chargé du Brexit, David Davis, dans une tribune publiée mardi, malgré le scepticisme de l'UE.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne souhaite inclure les services financiers dans un futur accord de libre-échange avec l'Union européenne, déclare le ministre chargé du Brexit, David Davis, dans une tribune publiée mardi, malgré le scepticisme de l'UE.