Colonisation: un crime aux effets inépuisables

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

...chassez le naturel, il revient au galop...c'est vous qui voulez faire des autres, des racistes, des colonialiste et esclavagistes génétiques consanguins qui doivent demander pardon pour leur caryotype. Pas moi!

On est d'accord.

Qui vous a dit le contraire? 

J'argumente ad hominen pas ad personam. Sur le mode de pensée et les comportements de la personne, pas sur la personne elle-mêmeSchopenhauer, pas Todd! Ne pas confondre.

 

Bien dit, on peut ajouter lucidite et humanisme.

Humanisme étant la moindre des choses, et il n est pas question de culpabilité et de christianisme encore moins.

 

Il faut toujours relativiser. Si nous prenons le cas de l'Algérie, il n'y avait pas d'Algérie en tant qu'Etat avant 1830. Les Pieds noirs (militaires)  de Napoléon III ont occupé le territoire de l'Algérie d'aujourd'hui pour contrer les velléités d’expansion de l'Empire Ottoman. Ensuite sont venus les civils et les proscrits de 1848. A cette époque la population de l'Algérie était de 3, 5 millions d'habitants. Au passage, c'est la France qui a aboli l'esclavage qui sévissait au Maghreb. En 1962, 132 ans plus tard la population de l'Algérie était de 12 millions, elle est aujourd'hui de 40 millions d'habitants. Si il y a bien un pays où le néocolonialisme n'a pris  ni forme ni racine, c'est bien l'Algérie et pourtant...

Le seul rêve qu'ont donné jusque là les gérontocrates du FLN, à leur jeunesse, c'est d'émigrer vers le pays de ses anciens colonisateurs. Dépendance au gaz et au pétrole, corruption de l'armée et du FLN, népotisme, ont miné l'Indépendance. Quel gâchis! 

La colonisation a bon dos...

"sans parler d'une tendance irrépressible à l'anachronisme et à la confusion des époques et des valeurs..."

Car, bien sûr, tout va bien aujourd'hui entre les pays colonisateurs et les ex-pays colonisés...Déçu C'est un des argument de mauvaise foi les plus répandus.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

La colonisation, c'est aussi celle des esprits qui intériorisent - assimilation "douce" encore que -  les romans nationaux, les mythes de fondation des identités et des nations, les mots d'ordre et les formules, les axiomatiques des fabricants de subjectivation qui font croire ou tentent de le faire, à la différence entre peuples, certains installés comme hautement civilisés et les autres en bas d'une échelle créée ad hoc, à la ringardise de la lutte des classes, à la nécessité d'ostension d'hommes offrant leur vie aux peuples pour leur bien-être (et le plein travail) - tu parles; c'est celle qui accompagne l'abdication de la raison raisonnable au profit du croire-vrai, de l'illusion de la liberté et des bonnes consciences, de la performativité des beaux discours - trois petits tours et puis s'en vont... La colonisation aujourd'hui, c'est aussi et sans doute surtout , mais tout cela va ensemble, celle qui met à terre la planète et tout ce qui vit dessus, dans l'indifférence au fond à tout ce qui n'est pas soi et immédiat. 

C' est sur, les capitalistes francais ne  font plus du tout le meme beurre en Algerie aujourdhui que pd la colonisation... c'est finit le bon temps.... c 'etait tellement le bon temps qu ils ont eu du mal a accepter la fin de partie.....Pour la france -afrique, l' algerie depuis 62, ca rapporte plus vraiment....

Dans ce genre de situation, il faut faire la différence entre la responsabilité et l'héritage.

Nous sommes tous héritiers de ce passé dont les conséquences sont parfois dramatiques sur des générations entières. Et nous héritons alors tous de ces fardeaux.

L'esclavage, la traite négrière font partie de l'histoire de l'humanité et nous en sommes tous héritiers des faits induits, noirs, blancs, rouges, jaunes, …

Et ce n'est pas parce que je suis blanc que je dois m'en sentir plus coupable. Mais parce que je suis européen, français de surcroît, j'en profite car les immenses richesse confisquées à ces époques ont contribué au développement des anciennes puissances coloniales européennes et par conséquent à leur prospérité passée et actuelle.

Les puissances coloniales, esclavagistes, au nom de la continuité des états, ont donc une dette. Les outre-mer français sont bien juridiquement des territoires de la République au nom de la légitimité des anciens traités établis lors des guerres impériales recyclés dans les traités internationaux actuels.

Je crois savoir qu'Israël a justement su très bien négocier la dette des états pour leurs diverses implications dans la Shoah. Notamment lors du vote à l'ONU de la résolution lui assurant son existence en tant qu'état membre de la communauté internationale. Et pas que …

Vous êtes bien dur et disons-le péremptoire. "La colonisation, c'est aussi ... " ai-je écrit; occupation de territoires et/ou occupation de l'esprit, ce qui a à voir avec une activité microbienne...  et qui n'infirme en rien la définition générale et première de cette absolue spoliation... Quant à me masturber intellectuellement, ça m'arrive, il est vrai, sans doute comme tout un chacun, non? Et cette masturbation a parfois débouché sur des analyses ou du moins des hypothèses ma foi tout à fait recevables et en tout cas, reçues: mystère des plaisirs solitaires ou partagés?

ce gars fait partie de la champion league de la mauvaise foi, ce n'est pas nouveau.

L'esclavage, la traite négrière font partie de l'histoire de l'humanité et nous en sommes tous héritiers des faits induits, noirs, blancs, rouges, jaunes, …

"Et ce n'est pas parce que je suis blanc que je dois m'en sentir plus coupable. Mais parce que je suis européen, français de surcroît, j'en profite car les immenses richesse confisquées à ces époques ont contribué au développement des anciennes puissances coloniales européennes et par conséquent à leur prospérité passée et actuelle.

Les puissances coloniales, esclavagistes, au nom de la continuité des états, ont donc une dette. "

 Hahahahahaha! Oui, bientôt fini le past-time paradise, on y travaille, en tout cas Clin d'œil Rigolant

le FRANC  C.F.A colonies françaises africaines,pardon coopérations france afrique,je ne sais plus.

Rien a voir avec le peche originel et votre grande reflexion est cependant tres courte. Au final, vous ne semblez pas comprendre le sens de cette introspection. Il s agit juste que les gens comme vous, qui vivez dans cette societe, soyez au fait et conscient que cette civilisation c'est egalement construite sur l'esclavage. Votre comparaison entre les divers crimes est totalement hors sujet et simpliste. Il s'agit juste de prendre acte d un fait qui apparemment est encore bien difficile a evoquer sans heurter des esprits pretendus ouverts et qui in fine, se defaussent sur des justificatifs temporels et historiques.

Ça dépend sur quel champ on  s'arrête ou si on dézoome plus largement.

"Nous" avons été colonisés par les Romains, les Francs. Ça ne va pas si mal entre nous

"Nous" signifiant le territoire que nous occupons et qu'on a appelé la France.

l'ânerie historique du " nos ancêtres les Gaulois " servant largement à légitimer la vision de Jules Ferry du " devoir de civiliser les races inférieures " : un envahisseur " plus civilisé" ( comme si les  gaulois du 1er siècle avant J-C avaient été " barbares " ) qui assimile et fait progresser le peuple qu'il soumet.

Nous sommes nombreux à dire que la Crimée est légitimement russe et les Tatars sont d'un avis très différent.

Il n'y a pas que des " arabes " au Maghreb mais aussi des Berbères.

Quand en plus la religion s'en mêle...

 

C'est un lamentable et horrible crime de guerre pas spécialement dû à la colonisation. Comme Oradour ou des milliers d'autres, hélas.

La colonisation a été lente et brutale c'est incontestablement dans nombre de cas  un crime contre l'Humanité. La décolonisation trop souvent rapide et aussi brutale.

La colonisation " civilisatrice " est en fait un crime contre la civilisation.

L'histoire du monde est une migration sans fin. 

Il n'y a pas toujours eu des frontières, des drapeaux, des armées " nationales " des populations autochtones et " extérieures" 

Les anglais ont compris assez vite que la suprématie maritime , l'Empire colonial trouveraient leurs limites avec la volonté d'émancipation des peuples.

Ils ont pensé à une colonisation beaucoup plus insidieuse et efficace. ils ont inventé la City et fait de certaines de leurs anciennes possessions des paradis fiscaux.

C'est un crime peut-être encore plus grave et global.

Mais ai-je dis le contraire?

Mais demandez aux Kabyles, aux Touaregs, aux Chaouias, aux Mozabites, aux Chenouas, aux amazighophones de Tlemcen, de Chréa, de Tissemsilt, de Sougueur etc., ce qu'ils pensent de la colonisation arabe. Je ne parle même pas des juifs et des chrétiens...

Pour se massacrer, les peuples n'ont pas besoin d'être soumis à une quelconque oppression coloniale. Les 30 millions de morts du stalinisme, le Grand bon en avant chinois et sa grande famille 40 millions de morts (Mao était prêt à en accepter 120 millions) le génocide par la faim de 6 millions d'ukrainiens organisé par Staline  dans les années 30, les 4 millions de morts par les khmers rouges, les 800 000 tutsis du Rwanda, les 250 000 algériens massacrés dans les années 90 par les islamistes et l'armée algérienne etc. etc 

La barbarie est la chose la mieux partagée. Inutile de faire de l'historicisme à longueur de fil pour chercher des liens de causalité avec un déterminisme de pacotille. Déterminisme qui voudrait que tous les événements tragiques du passé expliquent les malheurs des peuples d'aujourd'hui, exonérant ainsi leurs dirigeants et leurs peuples de toute responsabilité.

Citez-moi un pays arabo-musulman démocratique où les droits élémentaires humains sont respectés et où les femmes et les minorités religieuses et ethniques jouissent des mêmes droits que les hommes musulmans arabes ou pas d'ailleurs, comme la Turquie ou l'Iran.

Enfin, aux dires de certains, je devrais accepter et assumer le passé de l'histoire de France, mais ce raisonnement est aussi nul et non recevable que la notion "d'identité nationale":

Comment pourrais-je ( et devrais-je) assumer une histoire qui n'est pas la mienne, je suis d'origines franco-greco-hispano-italienne depuis moins de 3 générations. Ou alors, je dois assumer, la colonisation de l'Ethiopie par l'Italie, la conquête des Amériques par les espagnols et celle de l'Asie par les grecs et les romains. Et mon ami Ahmed, français d'origine algérienne depuis la troisième génération, doit-il lui aussi assumer la colonisation algérienne par la France. Mon ami Ibrahim et sa sœur Leila, nés en France, qui ne parlent même pas l'arabe, fils et fille de harki ils assument quoi eux?

 

Crime de guerre pour garder par la peur l Algérie.

C est ces petits blancs qui m  ont appris que les algériens pour circuler d une ville a l autre avaient besoin d un laissé passé. 

Un comble.

Ces gens m ont raconté des horreurs en cascade, tout était encore très présent pour eux.

 Dans votre énumération vous omettez d'imaginer ce que serait devenue la Palestine sans l'occupation.

Une dictature islamique!

Les ethnies africaines côtières également ont participé largement à la traite, les historiens devraient également étudier leur rôle dans l'économie locale et ses conséquences économiques et culturelles lointaines. La mise en avant des revenus moyens doit être nuancée comme en Europe par la prise en compte des fortes inégalités de revenu sur le continent africain bien actuelles et qui relèvent sans doute de causes bien plus complexes que la traite négrière.

Je ne suis pas loin de penser que toute cette vision de l'histoire comme l'exploitation par une entité globale qui s'appellerait l' "Occident" du reste du monde est à tout le moins une simplification abusive, pour ne pas dire une arnaque intellectuelle.

Elle fait en effet l'impasse, au bénéfice exclusif d'une vision nationaliste ( raciste ? ) de l'histoire, de ce qu'un certain Karl Marx - après beaucoup d'autres... - avait mis en lumière il y a un siècle et demi : il y a, dans toute collectivité humaine, des classes sociales dont le statut et le destin sont différents, voire opposés. Imputer à la France ou l'Occident en tant que tels, l'exploitation de telle ou telle population, équivaut rendre les paysans miséreux du royaume sous l'Ancien Régime, voire les serfs de l'Empire russe "responsables" de l'esclavage des Noirs puisque certains de leurs compatriotes en ont tiré profit.

"Bien sûr, je ne contesterai jamais le caractère de crime contre l'humanité de l'esclavage et de la colonisation, mais je contesterai toujours ma responsabilité.

Moi, dont les ancêtres crétois furent colonisés pendant 3 siècles par l'empire Ottoman, les ancêtres espagnols colonisés par les musulmans pendant 7 siècles et les ancêtres périgourdins colonisés successivement depuis le 5 ème siècle par les Wisigoths, les Romains , les Omeyyades  le Vascons et les Anglais jusqu'au 15 ème siècles."

 

_sauf que contrairement a tout ce que tu racontes , la France ne serait certainement pas ce qu'elle est , sans l'esclavage et la colonisation...Que Chirac a bien résumé dans un moment d'honnêteté:

citation :

"En 2001 lors d'un entretien, en marge du sommet France-Afrique, à propos des africains, l'ancien président français, Jacques Chirac déclare :
---« Nous avons saigné l'Afrique pendant quatre siècles et demi. Ensuite, nous avons pillé ses matières premières ; après, on a dit : ils (les Africains) ne sont bons à rien. Au nom de la religion, on a détruit leur culture et maintenant, comme il faut faire les choses avec plus d'élégance, on leur pique leurs cerveaux grâce aux bourses. Puis, on constate que la malheureuse Afrique n'est pas dans un état brillant, qu'elle ne génère pas d'élites. Après s'être enrichi à ses dépens, on lui donne des leçons. »
Jacques Chirac (entretien avec Pierre Péan, à propos des africains, en marge du sommet France-Afrique de janvier 2001, au Cameroun rapportés par Le Monde, 13 février 2007. L'inconnu de l’Élysée, Fayard, 2007).

 

Un héritage , cela s'assume en entier! Pas seulement les bons cotés

Car les africains obligés de mourir en méditerranée, venant de contrées riches en ressources mais pauvres dans la réalité , eux ne peuvent pas échapper aux conséquences  issues de ce passé que vos ancêtres ont infligé aux leurs...la situation géopolitique actuelle du monde ne peut s'expliquer sans le passé esclavagistes et colonial de l'Occident...Mais comme tu es du "bon coté du fusil" , tu peux l'ignorer sans conséquences

Je réfute plus haut ce déterminisme mortifère et abscons dans deux commentaires. L’Europe non plus ne serait pas ce qu'elle est sans la destruction des juifs d'Europe et les deux guerres mondiales. J'ai un beau-frère juif tunisien et un autre protestant allemand, le père de l'allemand (journaliste de formation) était fonctionnaire à la propagande de l'administration nazie. Jamais mon beau-frère juif et moi-même n'avons demandé à notre beau-frère d'assumer ce passé de collaborateur de son père à l'Allemagne nazie; son père l'a pu, un Etat le peut, pas un individu non contemporain et acteur des faits.

Qui va demander pardon?

les Européens étant les responsables des deux guerres mondiales du 20ème siècle , ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. D'ailleurs on peut constater que dans ces guerres le nationalisme avait une grande part  ( en particulier dans la dernière) , alors quand on voit aujourd'hui, le renouveau de cette idéologie mortifère , on peut craindre pour l'avenir........

 Demander pardon ? plutôt reconnaître la responsabilité de sa civilisation  dans cette monstruosité qu'a été la colonisation . mais peut-être êtes-vous parmi ceux qui pensent que la colonisation malgré tout n'a pas été une si mauvaise chose......

Votre argumentation est à côté de la plaque: bien sûr qu'un allemand de 2017 n'a pas à se sentir coupable des crimes de ses ancêtres, mais il a à reconnaître qu'ils ont eu lieu ce qui n'est pas la même chose . C'est d'ailleurs ce qu'a très bien fait l'Allemagne dans les décennies qui ont suivi la guerre : l'école a informé les enfants des responsabilités de l'état allemand nazi dans les crimes commis et les écrivains ,les cinéastes n'ont pas fermé les yeux sur cette époque ; cela n'a pas été le cas en France après la fin de la guerre d'Algérie par exemple et on peut encore avoir un président qui à notre époque peut dire sans sourciller que " l'homme africain n'est pas entré dans l'histoire"

Je n'ai jamais dit le contraire, on me fait dans ce fil un mauvais procés. je réitère:

- La colonisation et l'esclavage son des crimes contre l'humanité.

- L'histoire et son enseignement doivent reconnaitre la responsabilité de notre nation et des autres nations européennes de l'époque.

 (Et qui d'ailleurs ici, a lu et a fait lire à sa fille de 10 ans, comme je l'ai fait, les Codes Noirs (Dalloz) avec l'excellente Introduction de 39 pages de Madame Christiane Taubira?)

La France aura le retour du bâton de ce qu'elle a fazit : esclavage, travail forçé , colonisation dans le sang ect et d

La France aura le retour du bâton de ce qu'elle a fazit : esclavage, travail forçé , colonisation dans le sang ect et d

La nullite des dirigeants Algeriens ne doit pas servir a amoindrir les mefaits de la colonisation. 

de ma part rien du tout et pourtant dieu sait si je suis d'accord avec lui lorsqu'il affirme cela...

on va dire qu'il a eu le mérite de cet énoncé objectif, vérité implacable qui ne demandait qu'à exploser dans la bouche d'un politique

"énoncé objectif" car peut-être pas si sincère que cela ; ou si c'est le cas, destiné à cohabiter en lui avec des complexes contradictoires qui le font précipiter maintes gens vers des conditions sociales et existentielles  humainement peu souhaitables, enviables, même fort préjudiciables...

macron fait feu de tout bois : lors du débat du 20 mars, il déclarait falloir respecter les musulmans, puis affirmait que certains arrêtés burkini étaient légitimes, ce qui est totalement faux, sauf à cautionner la violence raciste....

Il ne faut pas oublier que Macron a peu innové car la loi du 21 mai 2001, dite loi Taubira, déclare que la traite négrière, instaurée dans le cadre colonial, est un crime contre l'Humanité.

Il aura certes étendu la dénonciation à certains actes objectifs pratiqués au temps colonial, hors cadre esclavagiste, comme durant la conquête algérienne, les répressions ou malversations féroces à l'égard des indigènes, sans plus de précision.

Il aura par contre eu l'intelligence de rappeler que ce passé, dont les générations actuelles héritent, devait être un tremplin pour une coopération plus apaisée et humaniste, entre celles-ci.

Le probleme est que Macron ne connaît pas la definition d'un crime contre l'humanité. Cette notion a été établie lors du procès de Nuremberg pour qualifier les violations des droits fondamentaux des individus,  bases sur des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux, ce qui s'applique bien à la destruction des juifs en Allemagne et en Europe. D'une façon différente la colonisation est un crime économique perpétré par les élites capitalistes pour s'enrichir encore plus. Les petites gens n'en sont pas responsables et n'ont pas à culpabiliser à ce sujet.

Je rappelle que nous Français avons été colonisés par les allemands en 39/45: travail obligatoire, pillage des ressources au profit de l'Allemagne, pillage des biens culturels, tableaux, œuvres d'art, assassinat des opposants, les Resistants, entraves à la circulation des biens et personnes, meurtres collectifs comme à Oradour.....

La colonisation mise en œuvre par nos élites de l'époque en Afrique et en Asie, a été bien pire que la colonisation allemande et a duré infiniment plus longtemps, et ceux qui trouvent des avantages aux colonisations devraient penser à ce que les Français ont subi en 39/45.

On a viré les Allemands de la même façon que les peuples colonisés nous ont viré.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Oui, avec une petite différence, la population autochtone de l'Afrique colonisée n'a cessé de croître. moins de 3 millions d'algériens  en 1830, 9, 5 millions en 1954, plus de 11 millions en 1962. 

Pyramide des âges en France.

La pyramide des âges de 1954 présente plutôt une forme de sapin. Les conséquences de la première et de la seconde guerre mondiale sont bien visibles. 

De 100 millions d’habitants en 1900, la population de l'Afrique est passée à environ 275 millions dans les années 1950-1960, puis à 640 millions en 1990 et à 1,2 milliard en 2016. Selon les projections démographiques, dans les années 2050 la population de l'Afrique se situera entre 2 et 3 milliards puis 4,4 milliards en 2100.

Putain! Heureusement qu'il y a eu la colonisation et l'esclavageLangue tirée(non, j'déconneSourire)

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

« calculer quel serait le niveau développement de l’Afrique s’il n’y avait pas eu le commerce des esclaves »

Votre lecture est fausse, faire ce type de recherche, nous permet d’être moins animaux. Je regrette que l’auteur ne fasse pas une étude sur les richesses engendre par les pays colonisateurs et quels seraient les niveaux de vies et d’acquis sociaux sans ces avantages en nature

La violence, la domination, la cupidité, l’avidité sont ontologiquement ancrées dans nos gènes.
Apprendre à lire et evoluer sont incrits
aussi dans nos gènes

Cela n'est pas prouvé...les archéologues et anthropologues ont émis l'hypothèse que c'est avec l'arrivée de la sédentarité liée à la maîtrise de l'agriculture et de l'élevage, que la violence entre êtres humains s'est développée. Cela s'appuie sur les études des squelettes retrouvés : les traces de coups portés par des armes par destination (gourdins, pierres) sont caractéristiques et apparaisent sur les crânes à partir de cette période... Ce serait donc avec l'appartient de la notion de propriété et de territoire que la violence entre êtres humains se serait installée.

Du reste, cela ne remet pas en cause les effets de la colonisation dans la destruction ou au moins déstabilisation  des structures sociales existantes dans territoires qui en ont été les victimes et il serait grand temps de le reconnaître ! 

D'accord avec vous mais ça ne doit pas nous empêcher d'éclairer la nature réelle et les conséquences de la traite des noirs, et du colonialisme en général !

es archéologues et anthropologues ont émis l'hypothèse que c'est avec l'arrivée de la sédentarité liée à la maîtrise de l'agriculture et de l'élevage, que la violence entre êtres humains s'est développée.

et vous y croyez ?

vous pouvez citer vos sources ? merci

Je serais plus prudent que vous sur les conclusions définitives avancées par les archéologues à partir de quelques rares vestiges. L'histoire de cette discipline a prouvé qu'il suffit de la découverte, la plupart du temps fortuite, de quelques autres vestiges pour les infirmer.

Par contre, ce que prouve à peu près toute l'histoire du monde, c'est qu'il n'existe pas un seul pays, disons plus exactement un seul espace géographique, qui n'ait été à un moment ou à un autre colonisé par des forces étrangères. L'homo sapiens, déjà, avait "colonisé" Néendertal... Et je ne vous rappelerai pas l'histoire de ce qui est devenu la France.

Arrêter l'histoire à telle ou telle période pour dénoncer telle ou telle colonisation, plutôt que telle autre, relève donc essentiellement de l'idéologie.

Par exemple, mettre l'accent sur la colonisation française au Maghreb, c'est oublier, pour ne parler que de celle qui persiste encore, la colonisation arabe sur ces mêmes territoires, qui s'est également accompagnée de l'asservissement des populations antérieures et de l'accaparement des biens, des richesses et des ressources naturelles...

 

Votre negation des liens de causalités me parait assez meprisable. Les causes ont des effets. Le fait de noyer une horreur par l'evocation d'autres ne fait disparaitre en rien ses effets. Les crimes du 20 ieme siecle que vous evoquiez sont traçable eux menées coloniales ( le premier genocide du siecle dernier est allemand et ça s'est passé en afriques https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_des_H%C3%A9r%C3%A9ros_et_des_Namas). La vulgate selon laquelle l'homme a une propension innée à ce genre de massacre est assez contestable et à pour but d'exhonorer certaines formations sociales et etatiques. Il faudrait que vous prouvierzque néandherthal serait disparu du fait des sapiens ( les non africains en portent des traces), si vous aviez dis la meme chose à propos de l'histoire du repeuplement humain de l'europe-sapiens sapiens- ça aurait dejà plus de guelle ( https://www.youtube.com/watch?v=JTY9K1Q_Sbg). Pour finir, arreter les denegations et assumer la causalité que vous ne remettez pas en cause dans d'autres domaines.

+1 L'homme est un prédateur pour l'homme. La guerre économique en est la démonstration : les plus forts (riches) font créver les faibles ( pauvres). Rien de nouveau sous le soleil !!!

Dans 1 siècle ou 2 , on pleurnichera sur le génocide des pauvres depuis 1983.

Vous devriez relire Platon si vous expliquera que c'est vrai :il y a toujours eu des gens honnêtes, des malfrats, des imbéciles, des gens cultivés, etc...et qu'on a non seulement le droit, mais aussi le devoir de faire des classifications et des échelles de valeur.
Euh, d'après les dernières recherches, il s'avère que les espèces ont lontemps cohabité pacifiquement. La disparition de Néanderthal semble plus une extinction qu'une extermination. A l'époque, les popultions étaient trop clairsemées pour se gêner. C'est lors de la sêdentarisation que les choses ont commencé à se gâter.

Je vous cite :
« Arrêter l'histoire à telle ou telle période pour dénoncer telle ou telle colonisation, plutôt que telle autre, relève donc essentiellement de l'idéologie.

« Par exemple, mettre l'accent sur la colonisation française au Maghreb, c'est oublier, pour ne parler que de celle qui persiste encore, la colonisation arabe sur ces mêmes territoires, qui s'est également accompagnée de l'asservissement des populations antérieures et de l'accaparement des biens, des richesses et des ressources naturelles... »

Aaaaah, voilà une question qui est rarement abordée... Et quand elle l'est, c'est souvent pour justfier la colonisation la plus récente, au prétexte que tout le monde l'a fait depuis toujours...

Comment, d'après votre raisonnement, traiter la colonisation juive puis sioniste de la Palestine depuis le XVIIe siècle, suivie par la spoliation des terres de Palestiniens, suivie par la création de l'Etat d'Israël, suivie par l'afirmation de plus en plus assourdissante de ce même Etat qu'il veut toute la Palestine pour lui tout seul ? Comment traiter avec cet Etat qui a réussi a faire traiter de "terroristes" tout Palestinien qui résiste à cette colonisation, avec la bénédiction inconditionnelle de l'Occident.

Quand j'écris "juive puis sioniste", je fais un raccourci qui englobe le fait qu'au début, des juifs d'Europe centrale, persécutés ou pas, sont allés s'installer en Palestine avec l'idée de vivre en paix avec les habitants de la région, mais assez vite l'idéologie sioniste a pris le dessus, avec une visée jamais abandonnée depuis, à savoir : toute la Palestine pour les juifs, rien (ou presque) pour les habitants originaux, c'est-à-dire les Palestiniens.

A propops des allégations israéliennes concernant  les agissements et les visées d'Israël concernant la Palestine et plus largement le Moyen-Orient, il faut absolument se référer à ce que nous disent deux personnalités israéliennes de premier rang, à savoir l'historien israélien Ilan Pappe et le général Kiko Peled, fils de l'un des principaux généraux israéliens qui ont conçu et conduit la guerre des Six Jours de juin 1967.

Pour Ilan Pappe :
https://www.youtube.com/watch?v=ETKqPp1lYic
https://www.youtube.com/watch?v=buhpHTGAlTE
https://www.youtube.com/watch?v=jBoZSlRmKrA&t=108s
https://www.youtube.com/watch?v=4lsmFS75ed4
https://www.youtube.com/watch?v=FU5C93PqGyY

Mais il y en a beaucoup d'autres. Il suffit de taper ilan pappe sur Google...

Même chose pour Miko Peled :
http://www.pbs.org/video/2365948405/
http://ifamericaknew.org/history/mikopeled.html
https://www.youtube.com/watch?v=k1NR5_ZiN-g
https://www.youtube.com/watch?v=CpXsp15zN8o&t=503s

Là aussi, il y en a beaucoup d'autres. Il suffit de taper miko peled sur Google...

Conclusion à tirer de votre argumentation: tout cela c'est la nature humaine donc il n'y pas de quoi en faire un fromage .......

Sauf que.... si l'on n'analyse pas le passé , si l'on ne porte pas de jugement sur les exactions commises par les hommes au nom de leur prétendue supériorité sur d'autres peuples, l'idée qui restera c'est que tout est permis puisque nous sommesles plus grands , les meilleurs,  les plus civilisés.....

Peut-être d'ailleurs cette mentalité est-elle en marche: on constate que ceux qui ont des boutons quand on évoque la responsabilité de la France dans la colonisation, sont aussi ceux qui sont de fervents défenseurs du nationalisme, qui voudraient même revenir au droit du sol........

D'accord mais où classez vous les Allemands de l'Allemagne d'Hitler?  ce n'était pas un pays non cultivé, les Allemands n'étaient pas des imbéciles , pas non plus ce qu'on appelle des malfrats mais ils ont pourtant dans l'ensemble suivi un chef qui leur proposait tout simplement la barbarie , au nom d'une " nation allemande" mise au dessus de tout.

Vous pensez que le "droit du sang" est préférable au "droit du sol" ?

Pour le reste, je ne vois pas  en quoi votre second paragraphe ne s'appliquerait pas à tous les pays, à toutes les collectivités, qui en ont colonisé d'autres et qui continuent de le faire. Un abrégé de l'histoire du monde ( jusqu'à aujourd'hui ) devrait vous permettre de relativiser votre anti-occidentalisme nombrilique, voire de le soigner...

Vous croyez que les Chinois, les Japonais, les Israéliens, les Hindous et les Pakistanais, mais aussi toutes les ethnies qui se déchirent dans nombre de pays africains ( cf Tutsi et Hutus... ) les sunnites et les chiites du Moyen-Orient, etc, etc, soient à leur niveau et selon leur puissance et leur capacité de nuisance, très différents des "occidentaux" pour la conviction de leur supériorité sur les autres peuples ?

Je trouve votre idée un peu trop simple. On sait peu de choses (ou rien du tout) de la culture des groupes Sapiens et Néandertal, mais on sait que les suites de l'humanité n'ont pas été que violence. Nous avons toujours eu le choix, même si le fric et le pouvoir l'ont généralement emporté. Parmi les humains, il y a des prédateurs qui sont prêts à tout pour le fric et le pouvoir (donc prêts à la violence) ; comme ils sont prêts à tout, ils tiennent généralement le haut du pavé. De là à dire que l'humanité n'a été que violence...

Je ne pense pas que ce soit génétique, ou tous les hommes et les femmes paisibles seraient des mutants. Dans une guerre imposée de là-haut, par exemple, il y a un max de gens qui préférerait être ailleurs !

Est-ce certain que chaque vague de peuplement en a délogé un autre ? Certaines se sont intégrées, non ? Il y a une déformation, je pense, du fait que l'histoire est enseignée à travers ses guerres. Je ne nie pas que la violence soit présente partout, à toutes les époques mais on peut aussi choisir de lui tourner le dos. Plutôt que dire "untel a exterminé ou colonisé untel, lui-même victime de untel", dire "personne n'est en droit de s'approprier le lieu de vie, la personne ou les ressources d'un autre". On y verrait déjà un peu plus clair, hier comme aujourd'hui !

Bravo pour vos nobles sentiments ( évangéliques ? ) C'est certain que quand les colonisés n'ont pas la force de chasser le colonisateur, il finit par se produire une assimilation - plus ou moins trompeuse, d'ailleurs, comme les plus grandes cultures et sociétés ( comme la chinoise, l'hindoue, la japonaise ) en donnent la preuve aujourd'hui encore...

Mais pensez-vous que dire "personne n'est en droit de faire la guerre" empêchera la moindre escarmouche, le moindre massacre dans n'importe quel coin de la planère ?

On peut en effet choisir de "tourner le dos" à la violence. Mais il ne faut pas s'étonner qu'alors, elle vous frappe par derrière.

Pourquoi évangélique ? Non, non, je vous assure ! Rigolant (Et ce serait désespérant d'en arriver à conclure que la seule façon de poser des valeurs morales serait par la religion !)

Et bien sûr que la violence est partout. Encore une fois, l'objectif serait de lui assigner une place. Rien qu'en se posant dans des cases comme la "compétitivité", on lui donne droit de cité. Il y aurait une énorme révolution à faire (sans doute impossible mais si on n'essaie pas....) pour la situer autrement, comme une mauvaise solution. On a bien banalisé des idées odieuses, pourquoi ne pas tenter de répandre celle-là ?

Vous avez parfaitement raison : la violence est une mauvaise chose ( encore que, si on regarde avec sérénité l'histoire de l'humanité, ce ne soit pas si évident... ) D'ailleurs, la plupart des humains sont contre. Je suis moi-même parfaitement et totalement non-violent. Une fois qu'on a dit ça... il faut constater qu'une poignée de brutes suffit à imposer sa volonté à des masses, voire des millions de braves gens.

Alors, il ne (nous) reste que la parole, en espérant qu'à notre échelle minuscule, on pourra quand même faire évoluer les choses. Doucement. Mais même là, quand on voit la différence entre le message évangélique ( il n'y a pas plus pacifique... ) et ce qu'en ont fait les églises !

Il y a des peuples qui n'ont jamais affirmé dans leur constitution que tous les hommes étaient égaux en droit; les peuples occidentaux se réclament de la démocratie donc il est permis de les juger sur la façon dont ils mettent en accord leus principes et leurs actions , comment par exemple la France , prenons cet exemple, pouvait en même temps déclarer que l'Algérie était française et décréter que la population arabe n'avait pas le droit de vote.....

En vous relisant , je me dis , que si des gens ayant votre idéologie viennent au pouvoir nous en revenons en fait à la loi du plus fort .Depuis la dernière grande tuerie, le monde a fait des progrès en créant l'ONU par exemple , qui affirme certains principes de droit  entre autres l'interdiction de transgresser les frontières . Certes ces principes sont loin d'être toujours respectés et certains puissants cachent leur simple volonté de puissance sous le masque de la défense des libertés et du combat contre la dictature ( je pense à l'Amérique de Bush affirmant que Hussein protégeait le terrorisme responsable du massacre du World trade center, tout cela pour contrôler plus facilement le pétrole) . Disons quand même que les pays qui veulent prendre le pouvoir sur d'autres sont obligés d'avancer masqués en utilisant par exemple un certain langage ( en israël on ne dit pas " colonie israélienne" mais "implantation israélienne") ou en présentant comme de la défense ce qui est en fait une agression. Mais malgré tout , peu de gouvernements osent affirmer comme le faisait Hitler: mon pays est le plus grand il est supérieur aux autres et donc doit commander aux autres. Je crains qu'avec votre façon de penser que les hommes ont toujours été violents et ont toujours voulu asservir les autres, la règle de la loi du plus fort  ne se contente plus d'être un constat mais devienne une règle très respectable.....

Est-ce à dire que, contrairement à M. Guéant, vous pensez que la "civilisation occidentale" est bien "supérieure aux autres" ? Que la colonisation n'a pas eu "un rôle criminel" ? Ou plutôt que vous avez compris tout à l'envers le sens de la citation ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

c'est sur, dériver la question sur un soutien politique est la meilleure façon de l'éluder

vous ne trompez personne quidam...

?

Votre commentaire est cohérent avec votre pseudo. Vraiment Lambda !

Voire même quidam...

Oui, je me suis fait la même réflexion !

Si Riès pose cette vérité, c'est bien parce que Macron l'a dite. Et je persiste et signe : Macron est de la caste des colonisateurs.

Entrer dans un territoire ou la plupart des autochtones savent lire et écrire et sortir quand la plupart ne sais ni lire et écrire est aussi un effet de colonisation.. J'aimerais bien que DoustBlasy Le réponde.... on deviendra civilisé le jour on dira à Haïti: nous vous avons dépouillé, maintenant on va nous rendre ce qu'on a pris... et aux autres aussi. La on aura fait un PaS vers la civilisation

C'est bien de philosopher sur les colonisations passées, les responsables sont morts et il y a prescription.

Ce serait mieux de parler des colonisations actuelles (donc crimes contre l' humanité) qui se poursuivent , en Kanaky, Tibet, Palestine, Corse etc...

oui, mais entre la Corse colonisée par les français et la Palestine, le Tibet, la Syrie, l'Irak, la violence n'est pas tout à fait la même..... j'ai même envie d'insister là-dessus.....enfin, sauf erreur de ma part InnocentClin d'œil

La Corse a été vendue à la France par la République de Gênes, car le rapport des impôts était faible. (1768)

Les Français ont fait cracher les Corses à coups de baïonnettes ... 

 

Oh oui! rendons sa liberté à la corse! Fini, les histoires de burkinis et de mafias....

Voulez vous dire qu un colonisé  pas assez violent est un colonisé mort?

Dieu vous  entende! Pour Pâques,  il y a des miracles 

  • Nouveau
  • 02/04/2017 13:42
  • Par

Quand on voit ce qui se passe en Palestine, il y a encore du travail pour arrêter les colonisations.

Macron n'est vraiment pas ma tasse de thé, mais pour le coup je lui donne raison.

Ok, vous donnez raison a Macron, qui est aussi grand copain de Drahi, fervent colonisateur de la Palestine.

Savez vous  ce que pense Macron de la Palestine?

Je suis un fervent défenseur de la Palestine. ...et de Macron aussi. Là vous faites un amalgame sans signification.

Macron ne s est pas exprimé  sur la Palestine  à ma connaissance. 

Savez vous ce qu il pense a ce sujet?

Moi non

Je le voterai s' il condamne la colonisation par Israel de la Palestine comme un crime contre l' Humanité, sans aucun problème.

Mais je doute qu il s exprime...

"Je le voterai s' il condamne la colonisation par Israel de la Palestine comme un crime contre l' Humanité, sans aucun problème."

je ne le voterais pas quoi qu'il dise   et je suis convaincu qu'il ne fera même pas semblant de lever le petit doigt contre Israel  .

http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/hollande-et-macron-se-retrouvent-et-s-embrassent-au-diner-du-crif-22-02-2017-6703374.php

Quand mon ennemi dit qu'il pleut, dois-je dire qu'il fait beau ?

Après, ça peut se discuter... 

La colonisation est un crime contre l'humanité qui fait partie de l'immense crime contre l'humanité que constitue l'exploitation de l'homme par l'homme sous toutes ses formes. 

La seule justification de la guerre, de la colonisation, de l'esclavage, de l'exploitation, du dumping social c'est le monde du capitalisme dérégulé, des multinationales menant le monde, de la mondialisation des profits. 

 

 

  • Nouveau
  • 02/04/2017 15:08
  • Par

C'est au moment où la colonisation a eu lieu, qu'il fallait ouvrir sa gueule, mais c'est plus facile des décénies plus tard. C'est comme la résistance !!!!!

Nos enfants et petits enfants pleurnicheront plus tard sur l'élection de Macron !!!!Sourire

Toujours les memes arguments, comme rappele plus haut: oui, mais les orientaux et notamment les arabes ont fait pire.....Force est de constater que, il n'y a pas, encore aujourdhui, le moindre debut de preuves a ces arguments, pour bien minimiser le massacre gigantesque de l 'esclavage et la colonisation europeenne.... Que sont devenus tous ces "blancs" qu on a "kidnappe" pour les envoyer en arabie et en asie, et  au XXieme siecle?????.....Pourquoi, ces soit disants millions de personnes sont aujourdhui invisibles?....pffff...

Vous racontez vraiment n'importe quoi, decidement ce n' est pas demain que les europeens et notamment les francais, regarderont leur veritable histoire  en face....."Au contraire, je croit que l 'article etait tres clair.....:

Entre 1400 et 1900, l’Afrique noire a été victime de quatre traites (transsaharienne, mer Rouge, océan Indien et transatlantique), la dernière étant de loin la plus importante et la plus dévastatrice. « Au total, rappelle Nunn, près de 20 millions d’esclaves ont été arrachés au continent (Nunn, 2008). Selon les meilleures évaluations, en 1800 la population de l’Afrique était la moitié de ce qu’elle aurait été sans le commerce des esclaves (Manning, 1990). » "

 

La derniere etant de loin la plus importante...et sans doute la plus cruelle....

Pourquoi on n'a plus de trace des populations européennes enlevées, ainsi que les populations subsahariennes d'avant le commerce triangulaire, et mises en esclavages par les civilisations arabes, asiatiques etc ?

La réponse est simple, ils ne les ont pas laissé se reproduire...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

J'ai remplacé le lien vers l'étude de Nunn qui, pour une raison qui m'échappe, n'était pas le bon. Elle vous permettra d'actualiser vos connaissances sur les différentes traites. Par ailleurs, votre négation du lien entre la colonisation et la traite est tout simplement stupéfiante. Si les Portugais ont inventé la traite occidentale, c'est évidemment pour importer la main d'oeuvre indispensable à la mise en valeur du Brésil, ses plantations comme ses mines (Ouro Preto, entre autres). Et comme le démontre l'histoire des Etats-Unis, et du Brésil, l'économie coloniale s'est perpétuée bien après que ces territoires soient devenus indépendants de l'ancienne puissance tutélaire. 

Je ne nie nullement l'existence d'un lien entre la traite et la colonisation, je dis simplement que vous avez confondu les deux et que la colonisation de l'Afrique ne démarre à proprement parler qu'après l'arrêt de la traite transatlantique.

Le Portugal est une exception : ils ont colonisé et organisé la traite avant les autres, et ont également cessé après les autres.

Merci pour le lien.

Vous inventez des propos que vous me prêtez ensuite  : je n'ai jamais écrit que les orientaux ou les Arabes avaient fait pire.

Oui: «Comme il l’explique en citant les études récentes sur un phénomène trop longtemps négligé par les historiens et les économistes, la traite n’a pas seulement privé l’Afrique noire d’une partie essentielle de sa population, elle a détruit ses institutions, les liens sociaux, la « confiance » entre parents et amis, l’équilibre entre les sexes (la traite transatlantique ciblant par priorité les mâles, contrairement à celle de l’océan Indien), reflétée jusqu’à nos jours dans la place de la femme au travail.»... Un crime total, radical contre l'Humanité.

Mais pas besoin de faire appel à macron pour nous le rappeler. Nous sommes des millions à le dire depuis des siècles. En revanche ce type est probablement manipulé par la cia, et un pan important d'analyse manque à votre réflexion: la nature des pays colonisateurs et les conséquences sur leur état actuel.

Car les usa sont toujours avant tout une colonie anglo-saxonne sécessionniste, ce qu'aurait pu devenir l'Algérie par exemple, ou le Viet-nam, si l'Oas avait "gagné" et exterminé nos amis algériens, plus près de nous, de hollande et de son petit papa "chrétien". Invoquer le macronisme comme réparation du colonialisme serait un peu gonflé, reconnaissez-le: s'il parle, s'il est en position de parler, si sa "parole" a une "valeur", à vos yeux en tout cas, qu'il fait semblant de mettre au service de la Justice, c'est qu'il est du côté du colonisateur. Macron soit manque radicalement d'éthique, soit est doté de la conscience politique d'une huître.

Et si vous pensez que plus d'"investissements" permettrait de "rattrapper" ce "retard" de "développement", à la borloo-macron-bolloré, qui semble toujours votre norme, vous n'avez rien compris au colonialisme. Il faudrait enquêter sur l'origine de la fortune de certaines dynasties banquières et la permanence de leurs pratiques. Un bon travail pour vous.

Nous ne saurons jamais, malheureusement, ce qu'aurait été notre monde sans le capitalisme et la colonisation. Il est de notre devoir, cependant, d'empêcher pire encore.

Cordialement.

https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/08/macron-cible-par-la-cia/

??????? Félicitations Monsieur le Comte ! Si je vous comprends bien, vous avez inventé la pensée divagatrice qui permet de trancher le noeud gordien avec une direction assistée ! Très fort.

Merci ! C'est gentil... Sourire Trancher le noeud gordien, je sais pas, mais maintenant on tire au lourd et plus à la patate, c'est sûr. Et ce n'est rien à côté de ce qui va arriver, parce que ça va envoyer !

  • Nouveau
  • 02/04/2017 16:36
  • Par

Monsieur PHILIPPE RIÈS, il y a une incohérence entre le titre de votre article et son contenu. D'un côté la colonisation c'est plus racoleur que l'esclavage. Clin d'œil

Ne serait-ce pas aussi parce que le lien entre esclavage et salariat ne serait pas "sexy" ? Mais le niveau colonisation n'est pas si négatif: notre pays n'est-il pas "managé" par les hollandes-macrons-fillons-lepen comme une colonie ?

L'association esclavage/salariat est surtout un "lieu commun", càd un sujet tellement utilisé qu'il ne suscite plus d'intérêt. 

Quand à notre colonisation par la classe politique, je rappellerais juste quelques paroles de Mr Roux : "Alors remballe ta quincaillerie [...] ton mérite, ta démocratie, ta lutte des classes c'est un peu rance [...] on veut pas de ta révolution mais l'argent qu'y a dans la boîte à gants."

Dernière pluie © Mr Roux

Un gros malin, hein, notre ami, un macron puissance 0.0000001 ... je préfère franchement les premières chansons de Michel Fugain ! Sourire

Michel Fugain .....Chante la vie © old is gold

Crimes contre l'humanité, probablement, mais aussi la fascination des anciens esclaves ou colonisés, pour la métropole, et bien des années après… Témoin la francophonie.

Les anciens esclaves restent aux USA et ne retournent pas en Afrique. Les Magrébins viennent en France par millions… On n'en dira pas autant des Grecs vis à vis des Turcs, des Juifs avec l'Europe de l'est, des Espagnols après Franco, etc … Alors ?

"mais aussi la fascination des anciens esclaves ou colonisés, pour la métropole, et bien des années après…"

Qu est ce que c' est bete  de dire cela....Vous croyez que c' est la facination qui pousse les gens a allez gagner leur vie ailleurs et a echapper a la misere de leur pays, detruit par la colonisation...

Quand on deplace des millions de personnes deja modestes et en milieu rural de leur terre, pas d'acces a l'ecole ou seulement pour 5% des colonises, un systeme raciste qui fait que votre voix aux elections compte 2 a 3 fois moins qu' un "blanc", etc, humilaitions quotidiennes, pas le droit de frequenter certains endroits, etc......... vous croyez encore que c' est par "fascination" que les colonises partent de leur pays, pour se faire exploiter chez les capitalistes colonisateurs, qui eux en profites une deuxieme fois, si j'ose dire, avec une main d'oeuvre dominee et moins chere.......

"Les anciens esclaves restent aux USA et ne retournent pas en Afrique. Les Magrébins viennent en France par millions…"

Je ne sais pas ce que vous voulez dire "exactement", mais ca n 'a pas l' air de sentir bien bon..plutot puant meme....

Allez un peu d'humour, pour vous apprendre ce que c' est le racisme, ca vous echappe completement, on dirait.. et meme plus, malheureusement.....

Aamer Rahman (Fear of a Brown Planet) - Reverse Racism - YouTube

Non mais qu'est-ce qui vous autorise à dire que je suis bête et puant ?

Qu'est-e que vous croyez pouvoir m'expliquer sur la colonisation, j'en sais probablement autant, sinon plus que vous ? Mais vous le reconnaissez «Vous ne savez pas ce vous voulez dire…» Alors si vous savez pas, vous n'êtes pas obligé de me mettre dans vos petites cases automatiques et d'avoir la préten,tion de m'apprendre ce qu'st la racisme.  

Je constate des faits, je ne fournis aucune interprétation : Boualem SANSAL et Khaled DAOUD s'expriment en Français, pour ne parler que d'eux; et ils disent des choses fort intéressantes. Je ne vois pas d'autres symétries dans le monde. 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Daoud et Sansal tout est dit .....

Et s'ils s'expriment en Français et en France, c'est qu'ils ne risquent pas de se faire égorger en rentrant chez eux. En France on n'exige pas de sauf-conduit pour la couleur, l'origine, la nationalité ou la religion… Voyez encore Senghor, Césaire et tous les autres, vraiment autres.

La France est l'exception mondiale, et probablement européenne ?

Ne melangez pas Cesaire et Senghor avec les sieurs sansal et daoud.

 

  • Nouveau
  • 02/04/2017 18:13
  • Par

Ça fait tout de même beaucoup de si dans cette étude...

Si les Mongols... alors tout le monde aurait été beaucoup plus riche et l'Afrique encore plus puisqu'elle aurait inventé le dollar

Si les Romains n'étaient pas venus en Gaule, la France serait la première puissance mondiale depuis 2000 ans.

Si personne n'était intervenu en Syrie, la Syrie serait debout.

Tout conflit est une véritable catastrophe et le temps se compte en centaines d'années, voire des milliers, pour retrouver le niveau de culture et de richesse initial.

 

Par bonheur, nous avons échappé au cas d'Israël dans cette étude et sa mise en lien avec la citation de Macron.

Si tous les cocus avaient des clochettes, des clochettes au d'sus, au dessus d'leur tête, ça f'rait un raffut, on n's'entendrait plus ! Clin d'œil

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Ne demandez pas un Juif  son avis  objectif sur Israël

Ne demandez pas a un pied noir son avis  objectif sur l'Algérie

Aucuns des deux n'a été colonisé

Comment peut on être juge et parti ?

C'est une grande histoire d'amour et de haine qui a laissé sur leur  enfants des plaies encore ouvertes et douloureuses.

Sans être donneuse de leçon lisez Aie mes aïeux tout est ressenti par la descendance.

Quel est le président qui demandera la révision des manuels d'histoire ? 

C'est  par là qu'il faut commencer ?

  • Nouveau
  • 02/04/2017 19:04
  • Par

Il semble difficile de discuter avec vous, si d’emblée vous affirmez que le colonisation est un crime contre l’humanité, et que cela n’est pas discutable, dans l’introduction à votre article historique.

D’abord il semble difficile d’amalgamer les différents types de colonisation, la colonisation portugaise est une chose, la colonisation française est une autre chose, d’amalgamer la colonisation et la traite négrière et d’amalgamer la colonisation et l’esclavagisme.

La démonstration du chercheur d’Harvard me semble d’emblée sujette à caution dans la mesure où il oublie de mentionner le royaume de Tippo-Typ en 1866, potentat arabe, royaume fondé sur la chasse aux esclaves recouvrant entre autres, la république démocratique du Congo.

La colonisation a donc été un crime ? Il aurait fallu développer les trois accusations principales qu’on lui porte, à savoir une entreprise d’extermination inscrite dans la continuité des atrocités à traite négrière et de l’esclavage, deuxième accusation, comme quoi la colonisation serait une entreprise de pillage, et dont le sous-développement des pays anciennement colonisés serait la séquelle, et troisième accusation, le fait que nous ayons une dette à l’égard des pays colonisés et de leurs descendants, dans la mesure où ce sont les travailleurs venus de l’autre côté de la Méditerranée qui auraient relevé la France au lendemain des deux guerres mondiales et auraient assuré la croissance durant les 30 glorieuses.

Je parle bien sûr pour la France, et votre article est donc très loin du compte.

 

 

 

Vous mettez en effet l'accent sur une évidence : la colonisation et l'esclavage sont deux phénomènes différents. En outre, ni la colonisation  ni l'esclavage ne sont l'exclusivité de l'Occident, loin de là. Seule l'ignorance crasse de l'histoire du monde qui sévit parmi les médiapartistes les dispense souvent d'en tenir compte. Personne ici ne songe à réclamer aux Chinois, aux Mongols, aux Arabes, aux Turcs - sans remonter jusqu'à l'Antiquité... - de battre leur coulpe pour des crimes tout aussi abominables. Et encore moins de payer pour s'excuser. Pourtant, la colonisation chinoise est toujours actuelle, de même que celle des Arabes sur le Maghreb...

Que les autres  ne mettent pas en cause  ce qu'ils ont fait, n'excuse aucunement ce que l'Occident a fait.

Il y a une erreur énorme de compréhension entre culpabilité et faire face à son passée.

Je ne suis pas coupable de qu'ont fait mes ancètres, mais je fais face à leur actes et je ne vais pas contourner, occulter ou transformer cette réalité.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

""Pourtant, la colonisation chinoise est toujours actuelle, de même que celle des Arabes sur le Maghreb...""

Ca fait bien longtemps que ces "colonisations  " sont secularisees, ce n' est donc plus de la colonisation... a moins de vouloir comparer 1200 ans de presence arabe, a 132 ans de presence francaise....(....!!!!!)...........

En Palestine, par contre,  la colonisation est encore actuelle.......

Parlez-en aux Tibétains et aux Berbères... Et apprenez l'usage des guillemets. Je ne vois pas pourquoi la durée d'une colonisation excuserait ses crimes. Faudrait-il donc que la colonisation française ait duré des siècles pour devenir présentable à vos yeux ?

Qu'entendez-vous par "faire face à leurs actes" ? Vous comptez faire quoi ? Traverser la Méditerranée sur les genoux ? Epargnez-nous, de grâce, ces niaiseries contritionnaires !

Pour ma part, je descends d'une lignée de paysans du Laurgais qui n'ont probablement jamais vu un homme noir de toute leur vie laborieuse et pauvre d'exploités. Je ne vois pas pourquoi je devrais battre ma coulpe au nom des capitalistes coloniaux, des armateurs nantais, des marchands d'esclave algérois et des potentats africains qui capturaient leurs voisins pour les vendre aux précédents...

Vous faites mine de ne pas comprendre votre petit jeu qui consiste a dire que les europeens n' ont rien a se reprocher , regarder ce qu' on fait les autres, les arabes.... le probleme c' est que 1/ ce n' est pas comparable, et le regime impose par les arabes n 'etait en rien comparable avec celui des europeens plus tard... au contraire, ils n etaient pas mecontent de ce voir debarrasser des vandales et des byzantins...la preuve, cette culture a ete secularisee, ne vous deplaise... et 2/ la traite et la colonisation europeenne ont ete de longs et gigantesques massacres sur plusieurs siecles, qui n' ont laisse que du malheur, comme le rappelle justement cet article....

Les berberes n' ont pas disparus pour autant...seulement, ils sont musulmans pour la plupart, et ca, les europeens n'y changeront rien, a leur grand regrets......Les thibetains, c 'est une autre histoire, instrumentalisee par les occidentaux hypocrites, qui veulent plus controler cette region strategique en asie, que par qq soucis du peuple thibetain....

 

Bonne nuit......

Je n'ai jamais dit que les "européens" n'ont rien à se reprocher. Je dis que la myopie sélective qui consiste à ne dénoncer qu'une partie de l'humanité et lui imputer tous les méfaits commis sur la planète est une malhonnêteté que, dans votre cas, je veux bien imputer à l'ignorance crasse dont vous faites preuve en matière historique.

A ce propos, je ne saurais trop vous conseiller de vous informer un peu sur la réalité des divers épisodes de la conquête et de la colonisation arabes, turques voire arabo-turques et sur la réalité du sort qu'elles ont fait ( et continuent de faire ) aux non-musulmans. Quant à cette culture idéale, je ne peux que constater comme vous que chaque jour, des milliers d'Européens s'enfuient au péril de leur vie pour échapper à leur culture "occidentale" si oppressive et essayer de gagner à tout prix les paradis islamiques.

En ce qui concerne la "traite négrière", les pays islamiques ( dont certains n'ont aboli l'esclavage, du bout des lèvres, qu'au siècle dernier... ) se sont montrés nettement plus efficaces que les Occidentaux, et même que les autres sociétés africaines : 17 millions de victimes contre 11 et 14.

Les relations tumultueuses entre la Chine et le Tibet remontent, au bas mot, au XIV° siècle... Mais sans doute ignorez-vous que la Chine est un très vieux pays plusieurs fois millénaire, qui n'a pas attendu les "occidentaux hypocrites" pour régler à sa façon ses problèmes internes et externes...

Le délinquant au tribunal : « C'est pas ma faute, m'sieur le juge, les autres y font pareil »... Pfffff !

Plus sérieusement, que vous reconnaissiez les crimes du colonialisme ou que vous les niïez n'a pas grande importance. Ce qui compte, c'est que les Etats héritiers du colonialisme reconnaissent et condamnent enfin, officiellement, c'est-à-dire par la voix de leur gouvernement, les crimes commis par leurs prédécésseurs : une reconnaissance-condamnation qui 1) n'a rien à voir avec cette "repentance" que vous mettez en avant, on se demande bien pourquoi, 2) vaudrait engagement solemnel de l'Etat à ne pas reproduire ici ou là les mêmes errements criminels sous couvert d'une "mission civilisatrice" remise au goût du jour, et 3) (last but not least) contribuerait à mettre du plomb dans la tête de ces fonctionnaires de police qui se croient autorisés à nous rejouer ad vitam aeternam la bataille d'Alger dans les quartiers dit "racisés", i.e. racisés par les soins d'un régime policier raciste et de ses médias zemmourisés. Objectif politique : épurer l'Etat et ses institutions du vieux racisme colonial pour en finir avec le racisme d'Etat.

Imaginons que depuis 1945, l'Etat allemand ait refusé de condamner les crimes du IIIème Reich, et s'obstine à les nier, genre « c'est un détail de l'Histoire », « bien moins sanglant que certains ne disent », « c'était la guerre», « l'Homme est un loup pour l'Homme », blablabla... En langage juridique, il y a un mot pour qualifier ce genre de délire, et je vous laisse le soin de le trouver.

Avant de se culpabiliser sur les responsabilités de nos ancêtres d'ici ou d'ailleurs, faudrait d'abord être surs qu'il n'y ait plus d'esclaves, actuellement ?

En Mauritanie, aux Émirats, au Soudan… Dans l'agriculture productiviste américaine, européenne ou asiatique ?

Autrement dit avant de se culpabiliser de ce qu'on a fait dans le passé, le présent est déjà bien plus présent et beaucoup plus urgent ? 

Je ne vois pas pourquoi vous prétendez répondre à mes propos sans en tenir compte le moins du monde.

Continuez plutôt à vous tirer sur la nouille en compagnie des autres repentistes chroniques qui sévissent sur ce forum, dans la croyance étrangement mystique, pour ne pas dire judéo-chrétienne, que demander le pardon de ses fautes, voire de celles de ses ancêtres, est du moindre intérêt et de la moindre conséquence dans ce bas-monde ( dans l'autre, je ne dis pas, vu que je n'y suis pas allé et n'ai d'ailleurs nullement l'intention d'y aller ).

Je dis ( et je répète, pour les bouchés de la comprenette ) que je ne cherche en rien à contester les fautes de mes aieux. D'ailleurs, elles ont eu lieu et tout le monde se fiche de mon éventuelle repentance. Mais que l'attitude, ici fortement répandue, de n'incriminer que les méfaits de ce qu'en gros, vous appelez l'"Occident", en ignorant délibérément les mêmes commis partout ailleurs dans le monde par les autres pays, les autres sociétés, les autres cultures, relève de l'ignorance masochiste, au mieux, ou de l'escroquerie intellectuelle.
Et même de l'arnaque pour cette petite coterie de prétendus "racisés" qui attendent qu'en repentance du mal fait à leurs ancêtres, réels ou supposés - il y a eu des régimes musulmans et des ethnies africaines pratiquant le colonialisme et l'esclavagisme à une échelle tout à fait comparable à celle des occidentaux - la République leur attribue ces sinécures rémunérées qu'elle croit devoir offrir à ceux qui font profession de la vitupérer...

Vous racontez vraiment n' importe quoi........

"se sont montrés nettement plus efficaces que les Occidentaux, et même que les autres sociétés africaines : 17 millions de victimes contre 11 et 14."

Des sources, des references a ces conneries....? je vous conseille de relire cet article, il semblerait que certaines choses vous echappe encore....

"Quant à cette culture idéale, je ne peux que constater comme vous que chaque jour, des milliers d'Européens s'enfuient au péril de leur vie pour échapper à leur culture "occidentale" si oppressive et essayer de gagner à tout prix les paradis islamiques."

 

Si des gens s'enfuient de certains pays, c' est que les occidentaux et leur allies les bombardent et les ont detruits, comme l' irak, la lybie, la syrie, le yemen avec l'aide US a l 'arabie saoudite, etc..Ne vous inquietez pas, ils ne viennent pas pour votre culture et votre intelligence, vous n' en avez aucune....

Ah oui, pas de doute, vous etes un grand malade.....de quelle cuture ideale parlez vous donc.? Allez salut,  j' ai suffisamment perdu de temps a repondre a des pauvres debiles plein de prejuges, a moitie ou completement raciste...et con, surtout!!!!

 

« Je dis ( et je répète, pour les bouchés de la comprenette ) », « ignorance masochiste », « escroquerie intellectuelle » : projections freudiennes... Mes hommages à vos aïeux et à leur nouilles, lol !

Ben, il faut bien appeler les choses par leur nom ! Toutes mes projections freudiennes distinguées...

J'ai bien compris que ça vous soulage d'injurier votre prochain, et ce d'autant plus qu'il révèle votre ignorance. Ma foi, s 'il n'y a que ça pour vous faire plaisir, et si ça vous console du vide qui vous habite, laissez-vous aller à votre guise. Une touche burlesque, voire grotesque, ne messied pas dans ce forum souvent trop sérieux...

 "Je dis que la myopie sélective qui consiste à ne dénoncer qu'une partie de l'humanité et lui imputer tous les méfaits commis sur la planète est une malhonnêteté"

 

Il ne s'agit pas "de denoncer  une partie de l'humanite", comme vous dites, mais d'expliquer le monde d'aujourdhui, le monde reel, et contemporain, que nous vivons vous et moi......Vous ne comprenez tjs pas? Je comprends qu' il y a un recit et des faits qui ne vous plaise pas, mais c' est comme cela, c' est seulement l' historique qui debouche sur le monde d'aujourdhui avec ses problemes, ses soufrances, ses effets qui durent,  le sujet c' est cela...rien que cela.... apres vos angoisses de petits priviligies "blanc" qui s'ignore ou feint de s'ignorer, on s'en fout un peu , non?

Je crains que le "monde d'aujourd'hui", vous ne l'ayez guère visité que derrière un zinc de bistro. Pour l'avoir quelque peu parcouru, j'y ai trouvé partout des gens, des peuples, des cultures plutôt fiers de ce qu'ils sont et qui considèrent la sollicitude à leur égard de gens comme vous comme du racisme, voire du néo-colonialisme.

Et au cas où quelque lumière pourrait se frayer un chemin jusqu'à votre cerveau encombré de clichés archaïques, réfléchissez à ceci qu'il y a des privilégiés partout, et des exploités partout, qu'ils sont de toutes les couleurs, même blancs. Que c'est se tromper de combat, quand on ne voit que la lutte des nations, où il y a d'abord la lutte des classes.

Et que c'est mépriser les autres que de s'imaginer qu'ils ne sont pas capables de se gérer tout seuls par eux-mêmes, pour le bien comme pour le mal.

Je crains que le "monde d'aujourd'hui", vous ne l'ayez guère visité que derrière un zinc de bistro.

Elle est bien bonne celle ci........ je ne vous dirais pas un mot sur moi, mais sachez que je voyage bcp,  sans doute plus bien plus que vous....\ Serieusement,pour qui vous prenez vous exactement?

Contrairement a vos salades, il ya des riches et des pauvres partout, oui, par contre en europe, en France particulierement, comme aux USA il faut mieux etre "blanc", que noir ou musulman, c 'est ca le privilege "blanc "..Cela vous emmerde de le reconnaitre, c' est votre probleme.., ca ne change rien a l 'histoire...je connais bcp de personnes qui pourrait vous expliquer ce que c' est le racisme et les discriminations en France, et cela ce n' est pas de la fiction.....

 

 "la sollicitude à leur égard de gens comme vous comme du racisme, voire du néo-colonialisme."

 

 

 

Le reste n' est pas mieux....

 

Rassurez moi, vous etes ivre.?

 

Ce que les psys appellent projection, c'est (je cite Wikipedia) l'opération mentale, généralement inconsciente, par laquelle une personne attribue à quelqu'un d'autre ses propres sentiments, dans le but de se sortir d'une situation émotionnelle vécue comme intolérable par elle.

Tiens, vous par exemple. Assez bizarrement, vous vous sentez personnellement visé par cet article, et atteint par toute condamnation des crimes du colonialisme français, alors que ni vous ni moi n'y sommes pour rien... Pourquoi ?

Mon diagnostic : vous vous identifiez aux dirigeants politico-économiques de votre pays, donc à tout ce qu'ils ont pu faire, en bien ou en mal. Si, bon an mal an, il vous arrive de tolérer les critiques, diatribes et autres noms d'oiseaux contre tel ou tel dans le débat politique "interne", ces mêmes critiques vous sont intolérables quand elles viennent de ce qui vous paraît étranger, hors "communauté nationale" comme disent les frontistes. Et ce processus d' identification, d'essence nationaliste, vous fait voir partout des "ennemis de la nation".

Si vous aviez vraiment voyagé (hors troupeaux de touristes), vous sauriez que dans le vaste monde, la plupart des gens savent faire la distinction entre un quidam français et le général Bigeard. Etonnant, non ?

Après une séance de projection de son court-métrage (saisisant) « A Nation without a Homeland », le réalisateur irakien Wareth Khwaish, exilé réfugié en France, a répondu ceci à une question sur la différence entre les deux mots : « Une nation, c'est par exemple l'Irak, ou la Syrie, ou la France... le "Homeland", c'est là où tu te sens bien ».

Puisque vous en êtes aux diagnostices médicaux, chez professeur, je vais enrichir votre vaste science d'un constat, modeste mais soutenu par quelques mois de fréquentations de "Médiapart" et de ses posteurs.

Quand, dérangé dans son confort intellectuel, désarçonné face à telle ou telle objection qu'il se donne rarement la peine de comprendre ( vous par exemple, n'avez rien pigé à ce que j'ai bien pu raconter... ) le posteur basique dont vous êtes un parfait specimen ( nonobstant votre science wikipédiste ) réagit de deux façons :

soit - le plus souvent - il a recours à l'injure directe : fasciste, raciste, machin- ou trucphobe...

soit - plus subtilement, croit-il - il s'ingénie à jeter le doute sur le fonctionnement mental de l'autre, avec force recours au jargon freudien.

Je ne vais donc pas me re-donner la peine de vous re-dire ce que j'ai déjà dit à plusieurs reprises ci-dessus au sujet de la façon perverse, voire malhonnête, dont la colonisation, phénomène universel de l'histoire du monde, est utilisée contre une seule partie du monde, globalement désignée comme "l'occident". Alors même qu'elle est acceptée, tolérée, voire louangée - et le plus souvent ignorée, faute de connaissance historique - pour les autres.

Je ne dis rien d'autre, rien de plus, rien de moins, et notamment pas que je conteste la nocivité criminelle de cette colonisation... d'où qu'elle vienne et où qu'elle se manifeste ou s'est manifestée.

Voilà, voilà. Si vous ne pigez pas encore, demandez au "général Bigeard". Même lui aurait pu comprendre ça...

  • Nouveau
  • 02/04/2017 19:34
  • Par

https://www.franceculture.fr/sciences/demographies-africaines-lafrique-nest-pas-un-lot

La population africaine de 1,2 Millliard en 2015 passera à 4,4 milliards en 2100. Mais comment s’inscrivent les évolutions en cours au regard de la longue durée démographique ? En 1700, l'Afrique aurait compté100 millions d’habitants, soit 17% de la population mondiale. En 1900, elle en comptait toujours 100 millions, soit 6% de la population mondiale d’alors. Certains chercheurs, indique jean-Pierre Guengant, se demandent si la population d'Afrique n'aurait pas diminué entre 1500 et 1900, quand celle de la Chine augmentait d'un facteur 3,5 et celle de l'Europe d'un facteur 5.

L'Afrique a connu des périodes de croissance démographique différentes, à partir du XVIIIème siècle :

  1. au XVème et XVIème : l'article de Louise-Marie Diop Maes "Essai d’évaluation de la population d’Afrique Noire au XVème et XVIème siècle" (1987) décrit un continent fort peuplé, au rythme démographique soutenu, mais interrompu par les débuts de la traite négrière, dont elle décrit les effets et les pratiques de manière très évocatrice.

  2. entre 1700 et la première moitié du XIXème a lieu une phase caractérisée par les effets de la traite négrière et de la colonisation : elles ont tragiquement engendré deux chocs violents sur les dynamiques démographiques.

  3. Entre 1880 et 1920 se produit une véritable récession démographique au plus fort de la colonisation. La croissance est comprise en 0,13 et 0,21%, comme l'indiquent D. Tabutini et B. Schoumaker.

  4. Entre 1920 et 1985 a lieu une reprise de la croissance (entre 2,2% et 2,8%).

http://libeafrica4.blogs.liberation.fr/2015/04/28/une-croissance-demographique-sans-precedent-en-afrique-depuis-1900/

,,,,Comment peut-on expliquer la rapidité de la croissance démographique en Afrique après 1900 ?

Les historiens ne sont pas d’accord sur ce sujet. Certains pensent que les interventions coloniales que ce soit dans le domaine de la santé ou pour réduire les famines ont eu pour effet la réduction des taux de mortalité. Ces stimuli sont pour eux les plus importants pour expliquer l’augmentation de la population. D’autres historiens maintiennent que l’impact réel de la colonisation a été celui de l’augmentation de la taille des familles. Pour ces historiens, la période coloniale a offert des opportunités économiques à des hommes jeunes ce lui leur a permis de se marier plus tôt. Une autre explication proviendrait du fait que les colonisateurs ayant exigé une augmentation de la production, les parents ont été poussés à maximiser leur fertilité pour augmenter la force de travail de la famille (principalement le travail à la ferme, y compris celui des enfants).

,,,,

Probablement dans cette région, la raison la plus importante pour la montée de la fertilité est l’amélioration de la santé génésique partiellement due à

l'utilisation des antibiotiques contre les infections sexuellement transmissibles, à l’amélioration de la nutrition et l’expansion rapide des naissances médicalisées. ,,,,,

 

 

La cause ne pourrait-elle pas également, tout simplement, celle d'un phénomène démographique répertorié: dans une société ravagée par la colonisation, le chaos généré par l'occupation, les familles n'auraient eu que la natalité comme solution pour assurer la survie de la famille ?

Total des noirs transplantés en Amérique en trois siècles 9 à 12 millions.

D’après Serge Daget au seul 18 ème siècle, 6 millions transplantés aux Amériques dont 2,5 Million par les Anglais, 1,7 par les Portugais, 1,1 par les Français et le reste par les Hollandais.

En dix siècles les Arabes ont déporté 12 millions de noirs (zanzibar Soudan Nil). On compte 25000 à 35000 chrétiens prisonniers des Barbaresques, en permanence au sud de la Méditerranée.

 

 

Au 18 ème siècle l’impact semble réelle mais la thèse en tient pas , trop d’approximations, pas de finesse dans l’analyse… données insuffisantes et disparates . On écrit une histoire pour y croire...

 dans une société ravagée par la colonisation, le chaos généré par l'occupation, les familles n'auraient eu que la natalité comme solution pour assurer la survie de la famille ?

 

 

De quelle colonisation parlez vous ?

L'hypothèse est qu'une société en bonne Santé, où règne la Confiance, et sur ce point Philippe Riès a parfaitement exprimé les dommages de la colonisation, dans son titre et dans les exposés des faits, qui sont aussi ceux de l'exil, de la déculturation etc, constatés en Guyane par exemple, une telle société donc régule naturellement sa natalité. La destruction des solidarités rendant impossible les mécanismes d'assurance, de mutualisation etc conduit à considérer les enfants comme une "richesse". Mais les enfants ne sont pas "propriété" des parents, encore moins d'un "dieu" de pacotille importé dans les soutes des cortès et aguirres avec la syphillis: les enfants ne sont "propriété" que d'eux-mêmes !

Ainsi l'esclavagisme, le colonialisme externe se décline au sein des familles. C'était l'hypothèse. Maintenant, est-elle vérifiée ? Je vais tenter de corréler idh et natalité, mais la démographie ne se résume malheureusement pas à une procédure aussi simpliste...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins

Drôle de raisonnement.

Vous souffrez, donc vous faites des enfants, pour survivre...

Et s'ils ne meurrent pas c'est le fait de la médecine coloniale du temps de Pasteur, militaires issus de la marine. (assistance médicale au Tonkin, médecins de l'AOF, les Calmette Guerrin Yersin, Marchoux Jamot, Nicolle....)etc

Tache immense au demeurant et complètement occultée.

Au moment des indépendances africaines, la fièvre jaune, la maldie du sommeil, la peste la variole ont disparu et la mortalité infantile a reculé dans des porportions spectaculaires.

La vaccination par le BCG est une réussite et les antibiotiques sauvent de nombreux enfants (et adultes).

Mais notre américain de grande faculté américaine bien classée n'en pipe pas mot ...

et ce n'est pas la pyramide des besoins qui les sauvent...

Nos amis africains avaient une pharmacopée, intelligents auraient su développer la recherche et aurait parfaitement su intégrer, s'approprier les découvertes d'autres pays (1). Mais nous ne saurons jamais, c'est vrai: mon hypothèse est seulement celle de l'intelligence humaine. C'est cependant, j'espère que vous la partagerez, une hypothèse extrêmement "forte" qui peut se passer de celle de la colonisation.

Et puisqu'on y est, parlons de ces maladies qui tuent encore par centaines de milliers ! Au lieu de se demander si on "investit" dans les activités d'un crétin qui vient d'"inventer" le nouveau marché "urbain", "profitable" pour macron (!!!!) de la "fly board", notre monde n'est pas assez infernal pour ces individus stupides, travaillons sur ces maladies, sans profit. Je le demande, comme un ordre, à JLM.

Enfin, sur la carte de l'espérance de vie, vous constaterez que le continent africain est particulièrement handicapé. Deux raisons:

- certaines maladies spécifiques aux climats, sans doute, 

- les "bienfaits" de la civilisation ne leur parviennent toujours pas, pour des raisons qui font précisément l'objet du texte de Philippe Ries. Pourtant l'Afrique du Sud en a particulierement bénéficié. Mystère que vous allez certainement éclairer.

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Espérance_de_vie_humaine

http://www.liberation.fr/france/2017/03/31/l-homme-qui-vole-plus-vite-que-la-loi_1559835

(1) tandis que des maladies, qui ont tué par millions chez nous, auraient également pu guérir plus tôt grâce aux savoirs africains.

aurait parfaitement su intégrer, s'approprier les découvertes d'autres pays (1). Mais nous ne saurons jamais, c'est vrai: mon hypothèse est seulement celle de l'intelligence humaine. 

Mais prendre les colonisés pour des bénêts est une grande erreur de jugenment.

Houphouët Boigny est major de sa promotion 1925 médecine après sa formation d'instituteur.

En Afrique occidentale, la parité en nombre de médecins se renverse au profit des Africains au début des années 1950. Ils sont moins qualifiés puisque leurs études durent quatre mais il est évident que leur apport a été considérable.

En 1937, les médecins indichinois sont deux fois plus nombreux que les Français.

L'école de Tananarive fondée par Galiéni en 1896 décerne ses premiers diplomes de médecin auxilliaire en 1900.

Voilà pour le menu détail.

Nous sommes donc d'accord sur le fait que nos amis africains n'avaient pas besoin de "colonisation" ! Clin d'œil

Quant au bcg...

http://afriquedusud.blog.lemonde.fr/2011/03/25/la-tuberculose-ennemie-mortelle-numero-1/

On peut aussi parler des pays, qui n'ont jamais été colonisés ou déjà décolonisés depuis plus de 100 ans.

Exemples :

Jamais colonisés :

Japon : 3e ou 4e puissance mondiale (selon FMI ou Banque Mondiale)

Turquie : 15e ou 17e puissance mondiale (selon FMI ou Banque Mondiale)

Indépendants depuis plus de 100 ans :

Mexique : 11e puissance mondiale (pour tous les instituttions)

Brésil : 7e ou 9e puissance mondiale (selon FMI ou Banque Mondiale)

Inutile de faire un commentaire sur l'impact dévastateur de la colonisation sur l'économie et les esprits dans les pays concernés. 

Voici le lien source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_(PPA)#Classement_par_PIB_.28PPA.29

Non:

- la turquie est un pays colonisateur, et même que ça, historiquement, et erdogan est le produit de cette histoire,

- le Brésil est une colonie, comme les usa,

- le Mexique idem,

- quant au Japon...

Ce qui n'enlève rien à leurs mérites, évidemment.

En 1945, il ne restait pas une pierre debout en Allemagne et elle était coupée en deux. Dix ans plus tard, elle était (re)devenue une puissance mondiale. Les ex-colonies sont indépendantes depuis un demi-siècles pour les plus récentes, et malgré souvent des ressources minières ou autres, importantes voire colossales, les peuples y sont encore dans la misère. Le cas de l'Algérie est exemplaire. Une colossale richesse souterraine et une jeunesse qui n'a que l'exil pour ne pas crever de faim. La colonisation, c'est la bonne excuse. Surtout des profiteurs au pouvoir qui maintiennent leurs peuples dans la misère et que ceux-ci, pas rancuniers, continuent à réélire imperturbablement...

Une précision : l'actuelle Turquie est une colonie occupée par les envahisseurs Turcs depuis le XV° siècle...

Il serait intéressant d'essayer de comprendre pourquoi l'Algérie n'a pas pu se développer après son indépendance du 05 Juillet 1962 soit maintenant 57 ans...

Il est certain que ce n'est pas un problème de déficit démographique...

Non, ils ont appris des banksters qui leur ont laissé la place!

Les militaires algériens qui ont accaparé le pouvoir depuis cette date et qui n'ont cessé depuis de piller les ressources du pays, sans mégoter sur la violence ni sur la répression, ont une réponse, la seule et toujours la même : c'est la faute à la colonisation...

En tout cas, ça n'est certainement pas la faute à la démocratie exemplaire qu'ils font régner depuis plus d'un demi-siècle...

 

Il ne s'agit pas d'être colonisateur, mais du fait de ne pas été colonisé.

Je me retrouve à recommander chaleureusement un article de Philippe Riès... Comme quoi tout arrive.

Reparlons donc, Philippe, de ces "banques" génoises, de leurs macrons...

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Les_Banques_coloniales un article rédigé par pénélope ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Décret_d'abolition_de_l'esclavage_du_27_avril_1848

On lit dans ce texte cette chose incroyable: les propriétaires d'esclaves ont été "indemnisés". Oui, vous avez bien lu. On a indemnisé les "propriétaires", pas leurs victimes ! La "phrance" "éternelle" a indemnisé ses esclavagistes et macron-hollande ne veulent pas entendre parler d'indemnisation des victimes et de leurs familles ! Ces pratiques se retrouvent aujourd'hui, aussi incroyable soit-elles, dans le tafta: une "entreprise" devra être "indemnisée" de ses "investissements" ! La colonisation et ses mécanismes ont la vie dure.

À vous lire sur ce sujet dans un prochain article.

P.S. En versant 50 milliards au medef, macron-hollande ont fait exactement comme ceux qui "indemnisaient" les "propriétaires" d'esclaves. À bientôt donc !

Re P.S Et la "dette" haïtienne, dont les mêmes macrons-hollande ont refusé de reconnaître le caractère odieux ? La "banque" rothschild est, comme par hasard, lourdement impliquée dans ce crime contre l'Humanité. Ah c'est sûr qu'ils ont pu "investir" dans le "foncier" et revendre un siecle plus tard à ... hermand, le "mentor" de macron, pour ravager le pays à coup de "super-marchés" . Je sais ce que vous allez me dire: à trop vouloir démontrer... je sais. Il s'agit quand même de cent cinquante millions de francs or 1823 ! Avec intérêts au cours du jour je vous laisse le calcul. Et macron blablate sur la colonisation, lui qui a "travaillé" avec nestlé, lourdement impliqué en Afrique dans divers désastres sanitaires. Pardonnez, Philippe, mais ça passe pas. Il ne fallait pas écrire le nom de ce type ! Re à bientôt.

http://negronews.fr/2016/03/30/politique-la-dette-haitienne-une-vaste-escroquerie/

http://www.liberation.fr/planete/2010/03/25/haitila-dette-originelle_617159

http://www.liberation.fr/ecrans/2014/04/28/nestle-en-afrique-le-cote-obscur-de-l-empire_1006676

Re re P.S Last, but not the least, 

http://www.edmond-de-rothschild.com/site/France/fr/private-equity/nos-expertises/croissance-afrique-sub-saharienne

Je vous laisse faire le lien entre les textes sur les banques du 19 ème siècle, ce texte grandiloquent et empoulé de rothschild, on croirait une pub macron, et la colonisation.

  • Nouveau
  • 03/04/2017 00:15
  • Par

les propriétaires d'esclaves ont été "indemnisés"

Le problème de l'histoire, ce qu'il faut toujours la resituer dans le contexte de l'époque.

La posture blanc noir bien mal positif négatif est souvent une posture absurde.

Il faut contextualiser et en tirer argument pour défendre un point de vue poltique actuel est particulièrement spécieux  et souvent totalement hors propos.

Oui effectivement les propriétaires d'esclave ont été indemnisés ou plutôt l'administration a cherché par tous les moyens à trouver des revenus de substitution pour les trafiquants d'esclaves .

Pendant toute la seconde moitié du 19 è et  20è la France n'aura de cesse de justifier son action coloniale par la lutte contre le fléau de l'esclavage.

En 1880, le gouverneur de Cochinchine impose que la réduction à l'état d'esclave pour dette ou pour crime soit transformée en travail obligatoire ou en peine de prison.

Les missionnaires se rendent célèbres grace à la tournée de conférences effetuée en Europe par le Cardinal Lavigerie archevèque d' Alger et fondateur des pères blancs, en 1888...

Mais revers de la médaille est là       https://civilisations.revues.org/1717.

Le revenu régulier est un bienfait mais le positif et le négatif s'entremêlent et s'entrechoquent violemment.

Il faut rappeler qu'un chomeur européen allait casser du caillou pour faire des routes pour toucher ses assedic de l'époque.

 

Notre pays a été colonisé de 1940 à 1944 par les nazis (1) et il en reste encore sur le territoire. L'équivalent nazi de rothschild-bourgi s'appelait "organisation todt". Mettez-vous à la place d'un africain dont le pays aurait supporté ça cinq siècles ! Rien de spécieux là-dedans !

...attention, hein, là je vais m'énerver, et je mords...

(1) et oui, il y a eu des Justes, comme de tout temps. Et pendant que rothschild distribuait les étoiles jaunes les chrétiens, les gens simples, du peuple cachaient nos amis juifs. Revenons-en à macron, ça vaudra mieux.

Faites entrer l'Homme africain dans l'Histoire tant qu'on y est...

L'histoire des annéees d'occupation reste encore à écrire en tenant compte des mentalités de l'époque. Les jouranux et les actualités cinématographiques de 1945 n'évoquent jamais les déportations raciales. En tête des défilés marchent les déportés résistants (A Finkielkraut), mais c'est une autre histoire que la colonisation...

C'est une erreur.

Yves Coppens avec Lucie : sans l'Afrique pas d'histoire d'humanité !

eh bien, ça y va ce soir pour les conneries!

tout ce beau monde qui regrette ......quoi, au fait....? allez: le "beau temps des colonies", c'est ça?

Pour terminer et conclure

http://mobile.lemonde.fr/economie/article/2013/04/03/1940-1944-quand-la-france-etait-une-colonie_3151952_3234.html

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Occupation_de_la_France_par_l'Allemagne

Voilà ce que les banquiers et colons ont fait aux africains et autres non pas quatre ans mais des siècles parfois.

Pas de quoi être fier. Et rien de très "chrétien", ni de "juif" d'ailleurs. Pas besoin de faire parler macron. Bon. Au Travail ! On ne va quand même pas "élire" un macron-lepen-fillon, mmmmh ?

On ne va quand même pas "élire" un macron-lepen-fillon, mmmmh ?

La dédiabolisation a visiblement colonisé les esprits. 

Ce qui colonise les esprits c'est plutôt la campagne électorale;

On parlait de quoi au fait, au départ....

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Occupation_de_la_France_par_l'Allemagne

 

Attention quand même : vérifier toutes les infos

https://www.lespritsorcier.org/wp-content/cache/wp-rocket/www.lespritsorcier.org/blogs-membres/wikipedia-une-fausse-encyclopedie/index.html_gzip

D'un texte que nous lisons.

Et faurisson est de cet avis, c'est ça, c'est ça, mais oui...

  • Nouveau
  • 03/04/2017 11:42
  • Par

on parle beaucoup des méfaits de la colonisation. Mais on ne parle pratiquement jamais de la co responsabilité des peuples colonisés.

C'est souvent parce que par incurie ou autres causes, ils ont été incapables de se défendre contre leur colonisateurs.

Prenons un exemple donné par un commentateur précédent, celui de la "colonisation" de la France par les allemands en 40-45. Certes les allemands n'ont pas été gentils-gentils, mais le fait est que nous n'avons pas été capables de nous défendre par incurie de nos propres élites que nous avions bien tolérées et mises en place.Nous avons d'ailleurs fuit en masse (l'exode de 40) alors que nous avions résisté lors de la commune de Paris contre l'envahisseur allemand.

On pourrait dire la même chose des populations arabes incapables de se défendre contre l'envahisseur juif, malgré leur supériorité numérique écrasante.

A contrario, le peuple vietnamien a été capable de se défendre contre la colonisation française puis américaine. Et pourtant la disproportion des forces était énorme.

 

En ce qui concerne les peuples africains, ils ont eux-même favorisé l'esclavage en livrant massivement des esclaves aux comptoirs négriers. Si ils avaient voulu, en raison de leur nombre, ils auraient pu s'y opposer, comme cela a d'ailleurs été le cas dans de petites régions (ex: le grand Popo à l'ouest du bénin). Il y a donc une grande co responsabilité des africains dans les traites négrières et au delà dans leur colonisation.

 

nb: évidement ce point de vue va choquer tous les pleurnicheurs des victimes; Mais si les victimes ne se défendent pas, elles pourront pleurnicher longtemps. Les guyanais nous montrent qu'ils savent faire pour capter davantage de sous des contribuables français; Si nous nous laissons faire ... c'est notre co responsabilité et manque de courage.

Les femmes violées le cherchent, c'est connu. Que la violence soit générale, qu'elle existe aussi au sein des sociétés victimes est une évidence. Que les victimes de l'esclavage puissent être également victimes de leur groupe est une évidence que l'article de Philippe Ries décrit fort bien.

En ce qui concerne les victimes, l'esclavage et ses pratiques sont un crime.

En ce qui concerne les victimes, l'esclavage et ses pratiques sont un crime.

Oui, encore faudrait il être plus précis et plus contemporain pour le coup en ce qui concerne les victimes...

https://www.herodote.net/La_traite_un_crime_contre_l_humanite_-article-17.php

...alors que nous avions résisté lors de la commune de Paris contre l'envahisseur allemand.

hum hum les allemands restent transquilles et les versaillais assènent le coup de grace

..populations arabes incapables de se défendre contre l'envahisseur juif...

c'est pas un peu l'inverse non? ah oui ça dépend à quelle époque on se situe...

....En ce qui concerne les peuples africains...

A son apogée la traite n'est possible qu'avec la complicité des potentats noirs et des marchands d'esclaves qui vendaient leurs frères de couleur, l'esclavage était une tradition africaine et musulmane, avant le 19ème les européens ne s'étaient jamais aventurés au delà des côtes africaines.

...le peuple vietnamien a été capable de se défendre...

Les deux blocs, au niveau géopolitique c'est une autre paire de manche

...les guyanais...

Alors néocolonialisme en versant les 2M5 ou autre voie? ou les deux ...

"..populations arabes incapables de se défendre contre l'envahisseur juif...

c'est pas un peu l'inverse non? ah oui ça dépend à quelle époque on se situe..."

A quoi faites vous allusion ?

Dés les temps bibliques le peuple juif a fait montre d'une grande capacité de conquête. Avec Moise et ses successeurs, il avait déjà conquis  "la terre de Canaan". Et il a réussi à le refaire dans la période contemporaine. Mais curieusement on ne montre guère de compassion pour leurs victimes.

Ce n'est pas une question d'époque, de moeurs, le relativisme en la matière est un faux argument et revient à justifier ce qui est, l'ordre établi. Vous êtes typiquement un de ces éternels conservateur de l'Ordre établi, voire même ancien. En 1840 Alexis de Tocqueville disait déjà que l'esclavagisme était injustifiable dès que l'on se posait la question: pourquoi ? Cette question est en fait éternelle. Le refus de se la poser est le crime. Et oui, des sociétés peuvent être totalement criminelles pendant mille ans. Et puisque vous vous étonnez d'une apparente dérive dans la discussion à partir de son point de départ, cet article met également, aujourd'hui, concrètement, en perspective cette question: pourquoi faisons-nous ce que nous faisons ? Ce qui nous ramène à macron, fillon, lepen...

« L'esclavage est une de ces institutions qui durent mille ans si personne ne s'avise de demander pourquoi elle existe, mais qu'il est presque impossible de maintenir le jour où cette demande est faite. »

(Rapport de la commission relative aux esclaves des colonies, 1839)

http://www.tocqueville.culture.fr/fr/engagements/e_convi-esclav01.html

 

P.s. en annexe, la langue d'A. de Tocqueville n'est-elle pas admirable ? Ne serait-ce pas, aussi, celle de Maupassant ? Ne serait-ce pas cette langue qui suffirait à disqualifier, définitivement, un céline ?

Une mauvaise foi superbe, bravo ! Pour s'unir contre les raids d'esclaves, il aurait fallu qu'ils se perçoivent comme appartenant à un groupe unique, les hommes "noirs" contre l'homme "blanc" ce qui n'était pas le cas, l'article l'explique bien. Les Palestiniens, eux, se perçoivent comme un groupe ; vous avez raison, ils ont la supériorité du nombre, qu'attendent-ils pour balayer Israël, n'est-ce pas, ce n'est que la 3e armée mondiale (enfin, je crois. Bravo aussi pour la suggestion). Mais non, ils font rien que pleurnicher !

Les non dits sur les anciens européens pré indo européens!

 

"LES PREMIERS EUROPÉENS ÉTAIENT NOIRS
https://www.dailymotion.com/video/x9uem5


Aujourd’hui, on le sait l'espèce humaine a pris naissance en Afrique sous la latitude du Kenya, dans cette région à cheval entre l’Éthiopie, le Kenya, le Soudan et la Tanzanie. Comme le rappelle le professeur Cheikh Anta Diop :
---« Une humanité qui est née dans cette latitude n’aurait pas pu survivre, si elle n’était pas pigmentée et noire dés son apparition »
Cette humanité s'est ensuite répandue dans le reste du monde. Aujourd'hui, les scientifiques font remonter l’histoire du peuplement de l’Europe à un petit groupe d’individus qui aurait quitté l’Afrique, il y a environ 70 000 ans, pour s’installer dans la péninsule Arabique, puis en Asie, en Océanie et aux Amériques. Ces pionniers sont considérés comme les ancêtres de tous les NON-Africains de la planète. Ces groupes ancestraux, formés il y a plus de 150 000 ans en Afrique, ont parcouru kilomètre après kilomètre, le continent Africain, le Moyen Orient, l’Asie, l'Océanie, les Amériques et enfin l’Europe. En effet, le peuplement de l’Europe fut très tardif.
-- Il y a 150.000 ans, les premiers pionniers à débuter l'exode à la découverte de la terre, sont les Hottentots, les Sans et les Pygmées
-- Il y a 70.000 ans, une seconde sortie massive s'est effectuée par les Aborigènes, les Andamans, les Papous et les Aïnous
-- Il y a 40 000 ans, l’Europe était le territoire des néandertaliens. Lorsque les premiers Homo sapiens commencèrent s'installèrent, la rencontre entre les deux espèces, fut inévitable. Neandertal reflua inexorablement.
-- Il y a 20 000 ans, il ne restait donc plus que notre espèce en Europe.
-- Au cours des 10 millénaires suivants, d’autres vagues de migrants sont arrivées en Europe à l'ouest par la péninsule Ibérique, et à l'est par la Turquie, produisant un épanouissement culturel, technique et génétique sans équivalent, au cours de la préhistoire.

LES EUROPÉENS DU NÉOLITHIQUE
Le néolithique commence à la fin de la dernière glaciation, vers -12.000 ans. Elle marque la début de la sédentarisation et l'agriculture; et se termine au début de l'âge du bronze en Europe (vers 2.000 av. J.-C.).
Par petits groupes semi-nomades, pour assurer leur subsistance les populations humaines vivaient de chasse et de cueillette. En quelques millénaires à peine, ils abandonnent le nomadisme, se sédentarisent et se libèrent de la recherche constante de nourriture grâce à l’agriculture.
L'émergence des premières communautés paysannes, voit d'abord le jour en Afrique autour des points d'eau. Les techniques en Agriculture apparaissent et arrivent au proche-orient au Xe millénaire avant notre ère. En Europe le retrait des glaciers adoucit le climat et pousse les rennes, les mammouths et les antilopes Saïga vers le nord. Quelques hommes de Grimaldi et Aurignaciens les suivent.
? En Afrique et au Proche orient, les petits groupes de nomades, qui s'abritaient sous des huttes, des tentes, des abris-sous-roche et dans des grottes, se sédentarisent en construisant de véritables maisons groupées en villages. L'apparition de l'agriculture modifie également les techniques, l'outillage, la poterie, les objets culturels et la métallurgie.
Par ailleurs, des indices d'utilisation de céréales dateraient d'environ 100 000 ans, en Afrique : il s'agit de traces de sorgho sauvage trouvées sur des grattoirs de pierre datant du Paléolithique (-100 000 ans) mis au jour dans une grotte du Niassa, au nord-ouest du Mozambique. Cette farine étaient peut-être consommés avec des fruits ou des tubercules. Des travaux ultérieurs ont montré que dans la jungle, les systèmes de cultures itinérantes sont plus rentables, et que les premiers groupes sédentaires, notamment les Iberomauriciens et les Capsiens d'Afrique du nord ainsi que les Natoufiens du proche orient, étaient encore des chasseurs-cueilleurs.
Les bouleversements climatiques (du Sahara, de l'Arabie et du bassin méditerranéen) ne permettant plus de collecter des quantités suffisantes de céréales sauvages pour subvenir aux besoins des communautés sans avoir à se déplacer, de lors un courant de civilisation, traversera le Paléolithique supérieur jusqu'au Néolithique Natoufien et Capsien.

LES NATOUFIENS ( de -13.000 à -8.000, au Proche Orient )
Il est vrai qu'à l'origine, les premiers habitants de la méditerrané, du pays de Canaan, de la péninsule arabique jusqu'en Inde et au delà, étaient des Noirs, comme le prouve les Natouféens découvert en 1928 par l'archéologue Dorothy Garrod. La culture des natoufiens débute vers -13 000.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
? En 1975, François Raymond Valla nous rapporte ceci:
---« L'homme natoufien serait un négroïde dolichocéphale légèrement prognate, très différent de ses prédécesseurs en Palestine. Par son type physique, il se rapprocherait des «négroïdes de l'aurignacien de l'Europe méridionale», alors que alors que son industrie lithique aurait davantage d'affinités avec celle des capsiens d'Afrique du nord. Premier agriculteur, il ne pratiquait, du moins dans les deux premières phases. Ce schéma est admis par Garrod (Garrod et Bate 1937, p. 117)".
François Raymond Valla - (Le natoufien: une culture préhistorique en Palestine, p.113, J. Gabalda, 1975)

 Le terme « natoufien » provient d’un village de Palestine, Ouadi el-Natouf. Sa définition varie selon les auteurs.
En 1932, dans la grotte de Es-Soukhoul, au mont Carmel, des fouilles faites par Th. McCown, ont fourni les restes de huit individus. Un autre squelette, trouvé dans une grotte voisine, a fait l'objet d'une étude approfondie par l'archéologue Dorothy Garrod. Rapporté par Cheikh Anta Diop :
---« A la fin du Mésolithique, 8.000 ans BC, l'aire d'extension de l'industrie capsienne, caractérisée par de petites lames minces en forme de demi-lune, s'étendait du Kenya à la Tunisie et de la Tunisie, à l’Égypte et à la Palestine. Le type humain associé à cette industrie en Palestine est le Natouféen étudié par Miss Garrod et qui est un négroïde caractérisé. Il est probablement l'ancêtre lointain des Cananéens, c'est-à-dire des noirs qui, d'après la bible, sont les premiers occupants du sol qui s'appellera bien plus tard Palestine et que les Israélites trouvèrent dans le pays quand ils arrivèrent comme immigrants étrangers vers le 12e siècle av. J.-C »"....

KEM INFOS

Excellente émission sur fc

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/lhomme-des-naissances-multiples

http://rf.proxycast.org/1283699798188236800/14312-03.04.2017-ITEMA_21279911-3.mp3

Sans s'étendre sur les thèses de Cheikh Anta Diop ( qui font beaucoup sourire dans les milieux scientifiques... ) je ne vois pas ce que vous cherchez à démontrer. Nul n'ignore que les hominidés sont venus d'Afrique, donc tout le monde est peu ou prou Africain. Et alors ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

J e partage totalement cette analyse rappelant simplement qu'aujourd'hui ENCORE ! Nous choisissons de Nier les conséquences des Politiques menées par les Droites trop souvent au Pouvoir et Cogner plus jouissivement sur un Homme de Gauche aujourd'hui au Pouvoir et qui Tant Bien que Mal, a tout de même stoppé l'Hémoragie !!! Tanpis pour les Français(es) ! Puis que trop impatients et reffusant de reconnaître les Excellents rééquilibrages accomplis durant ce quinquennat et bien tout Connement, vont refoutre des Escrocs au Pouvoir !

Il y a un esclavage dont on ne parle jamais, celui pratiqué per les Grecs mais surtout, à grande échelle, par les Romains. Ce silence serait-il du au fait que la plupart des esclaves étaient Gaulois, Germains, Bretons, etc..?

Seuls ceux qui ne connaissent absolument rien à l'histoire du monde ignorent que l'esclavage était pratiqué par la plupart des peuples de l'antiquité... A l'exception notable des Egyptiens

 

SCH%C5%92LCHER%20Victor2.jpg

 

il faudra bien un jour les éduquer les Français ..... Ça peut être un sérieux effort de formation, mais ça peut aussi être plus musclé... sinon ça va être un eternel recommancement ... des cours aux petits français dès la maternelle .. au collège et après au lycée pour préparerle BAC ... ils doivent tout apprendre sur le colonianisme et l'esclavagisme ... c'est la seule solution ...

 

pour commencer :

 

Victor SCHOELCHER : Biographie de Victor SCHOELCHER ...

www.jesuismort.com/biographie_celebrite.../biographie-victor_schoelcher-2685.php

 

Victor SCHOELCHER,SCHOELCHER Victor : biographie de Victor SCHOELCHER,'Victor SCHOELCHER'. Victor SCHOELCHER était un célèbre homme d'état ...

 

 

après nous pourrions apprendre à nos jeunes le rôle joué par la tortures dans le système colonial français et bien sur ... parler des LEPEN ... et de son plaisir malsain de pratiquer la torture pour matter les indigènes ....

Sensation de malaise à la lecture de cet article, comme très souvent avec Philippe Riès. Oui, la démonstration est bonne, bien étayée, le crime de l'esclavage est indiscutable. Seulement, il s'agit d'une phrase de Macron et Macron, en valet zélé du libéralisme, est un acteur majeur de l'esclavage actuel. Un esclavage qui ne porte pas forcément ce nom mais qui réduit des milliards d'humains à une demi-vie merchandisée. Faites des recherches aussi poussées sur la perte de liberté humaine due au capitalisme, à la mondialisation, à la financiarisation, comptez les victimes (morts et malheureux) et là, je vous suivrai sans réserve !

Et puis aujourd'hui, l'Allemagne ne colonise-t-elle pas la Grèce ?  et le Portugal ?

Sinon l'Italie et la France ?

Les USA n'ont-ils pas colonisé l'Europe d'après guerre ?

Et que fait la Turquie à Chypre ? Israêl en Palestine ? La Chine au Tibet ? Montsanto en Amérique du sud ?

Toutes ces riminicences n'indiquent que la propension des peuples à conquèrir le territoire des autres, humains (bagnoles), ou animaux (la chasse) ?

Article de Médiapart plagié ou simplement inspiré ?

Début Mars 2017, j’envoie ce papier à Médiapart qui traite de la colonisation et de ses effets économiques à long-terme notamment via les travaux de Nathan Nunn, Professeur d’Économie à l’Université de Harvard :https://thinkaftertank.wordpress.com/2017/03/14/sous-le-joug-du-passe-colonisation-esclavage-histoire-experimentale/

On me répond, assez sèchement, que seul les tribunes de groupe sont acceptées pour ce genre de papier.

Surprise ! Un mois plus tard (avant-hier pour être exact), je vois un drôle de papier intitulé « Colonisation: un crime aux effets inépuisables » publié en solo par un journaliste de Médiapart. Je me dis « intéressant, je vais sûrement y apprendre d’autres choses ». Après une belle intro historique qui n’a rien à voir avec les « effets » de la colonisation, je trouve justement cité, en page 2, les travaux de Nunn qui ressemble étrangement au résumé que j’ai fait à la fin de mon article. On y voit un lien vers sa page web sans aucune référence à un article précis et on dit qu’il a récemment actualisé ses papiers (ce qui est faux puisque ces données datent de 2010).

L’auteur parle ensuite de la corrélation esclavage-développement africain sans jamais évoquer ni les variables confondus, ni les possibles médiateurs (instabilité politique notamment) et conclu (comme je l’ai fait) en conseillant de lire ces références (en moins précis puisque l’auteur ne cite pas le livre ci-dessous de Diamond & Robinson où Nunn a publié et que je vous recommande chaudement : http://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780674060197).

Simple coïncidence ou plagiat éhonté ? Il est, dans tous les cas, assez triste de refuser des tribunes plus détaillés et plus sourcées pour en publier derrière des copies plus « littéraires » et moins « scientifiques ». Médiapart serait bien avisé à l’avenir d’associer les auteurs originaux de ces articles/idées ; cela améliorerait à la fois la qualité générale des articles et la coopération citoyen/journaliste dans l’intérêt de tous.

Cordialement,

 

Jordane Boudesseul 

Bravo pour cette mise au point et pour votre intervention fort à propos.

L'article me semblait douteux , téléguidé et un peu faisandé.

Merci pour le lien, on avance sans les camisoles de l'intox médiatico politique.

 

Abstract Certaines questions centrales dans les sciences naturelles et sociales ne peuvent être répondues par des expériences de laboratoire contrôlées, souvent considérées comme la caractéristique de la méthode scientifique. Cette impossibilité existe pour toute science qui se préoccupe du passé. En outre, de nombreuses expériences de manipulation, si possible, seraient considérées comme immorales ou illégales. Il faut concevoir d'autres méthodes d'observation, de description et d'explication du monde. Dans les disciplines historiques, une approche fructueuse a été d'utiliser des expériences naturelles ou la méthode comparative. Ce livre se compose de huit études comparatives issues de l'histoire, de l'archéologie, de l'économie, de l'histoire économique, de la géographie et de la science politique. Les études couvrent un éventail d'approches, allant d'un style narratif non quantitatif dans les premiers chapitres à des analyses statistiques quantitatives dans les chapitres ultérieurs. Les études vont d'une simple comparaison bidirectionnelle d'Haïti et de la République dominicaine, qui partagent l'île d'Hispaniola, à des comparaisons de 81 îles du Pacifique et 233 régions de l'Inde. Les sociétés discutées sont contemporaines, les sociétés alphabétisées des siècles récents et les sociétés antérieures non lettrées. Géographiquement, ils comprennent les États-Unis, le Mexique, le Brésil, l'Europe de l'Ouest, l'Afrique tropicale, l'Inde, la Sibérie, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et d'autres îles du Pacifique. Dans un Afterword, les éditeurs discutent comment faire face aux problèmes méthodologiques communs à ces expériences et à d'autres expériences naturelles de l'histoire.

 

 

Pouvez-vous donner le lien permettant de lire votre texte ? Merci.

C'est ici (et dans ma réponse également) : https://thinkaftertank.wordpress.com/2017/03/14/sous-le-joug-du-passe-colonisation-esclavage-histoire-experimentale/ 

Utile rétrospective historique.

Il faut la prolonger avec les formes actuelles du colonialisme.

Pour que le regard historique aide les combats à mener actuellement.

Faut il boycotter les pays du moyen orient pour qu"ils arrêtent l'esclavage des travailleurs venant de l'Asir du Sud Est?

https://la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2005-06/mai-125/dubai-l-eldorado-ultra-liberal

"Esclaves" oui, mais c'est façon de parler. Je vous propose un synonyme tout aussi parlant en ces temps de pieux discours électoraux : des travailleurs salariés qui bossent sous protection d'un code du travail aussi protecteur que celui dont rêve l'UMP-FN, et qui bénéficient d'une protection sociale à la Marine Le Pen...

Katibîn.fr © Katibîn.fr

Source : Katibîn.fr

Je vous propose de partager largement l'indignation de ce toubib et son NON à tous les esclavagismes...

 

 

Résultat de recherche d'images pour "giséle halimi"

Une personne majeure dans l’histoire de la lutte anti coloniale récente de notre pays, avec beaucoup d’autres comme Frantz FANON ou Maurice Audin, je me permets de rendre hommage à Gisèle … Gisèle Halimi .. Une femme exceptionnelle …

 

Mediapart n'as pas encore pris la peine de lui consacrer un peu de temps ... c'est dommage ...

 

 

 

 

Engagements[modifier | modifier le code]

Fortement engagée dans plusieurs causes, elle milite pour l'indépendance de son pays, la Tunisie, mais aussi pour l'Algérie ; elle dénonce les tortures pratiquées par l'armée française et défend les militants du Mouvement national algérien poursuivis par la justice française. Elle cosigne avec Simone de Beauvoir Djamila Boupacha, livre dans lequel elle obtient de nombreux soutiens et la participation de grands noms comme Pablo Picasso dont le portrait de Djamila Boupacha figure sur la couverture.

Dans le même esprit, elle préside une commission d'enquête sur les crimes de guerre américains au Viêt Nam.

En 1965, Gisèle Halimi, en compagnie de Madeleine GuilbertMarguerite ThibertÉvelyne SullerotColette Audry et Andrée Michel, participe au Mouvement démocratique féminin, sorte d’union de la gauche avant la lettre qui soutient la candidature de François Mitterrand aux présidentielles de 1965 et veut unir socialisme et féminisme6.

Féministe, Halimi est signataire en 1971 du Manifeste des 343, parmi 343 femmes qui déclarent avoir avorté et réclament le libre accès aux moyens anticonceptionnels et l'avortement libre.

Aux côtés notamment de Simone de Beauvoir et de Jean Rostand, elle fonde en 1971 le mouvement féministe « Choisir la cause des femmes » et milite en faveur de la dépénalisation de l'avortement. Elle prendra la présidence de cette association à la mort de Simone de Beauvoir.

Au procès de Bobigny en 1972, qui a un retentissement considérable, elle défend une mère qui avait aidé sa fille mineure à avorter après un viol, en faisant une tribune contre la loi de 1920. Ce procès contribue à l'évolution vers la loi Veil, votée en décembre 1974 et promulguée en janvier 1975, sur l'interruption volontaire de grossesse.

De même, sa stratégie de défense médiatisée de deux jeunes femmes victimes d'un viol collectif, Anne Tonglet et Araceli Castellano, devant les assises d'Aix-en-Provence en 1978 contribue à l'adoption d'une nouvelle loi en 1980 définissant clairement le viol et l'attentat à la pudeur et les reconnaissant comme des crimes, alors qu'ils étaient considérés jusque-là comme des délits en droit français.

Gisèle Halimi est également l'une des fondatrices de l'association altermondialiste ATTAC en 1998. L'activiste palestinien Marouane Barghouti lui a par ailleurs demandé d'être l'un de ses avocats.

Elle est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux commencent le 4 mars 2009.

 

Le 23 février 2010 est adoptée par l'Assemblée nationale, en sa présence, une résolution européenne sur le principe de la « clause de l'Européenne la plus favorisée » visant l'harmonisation des législations européennes concernant les droits des femmes7 suivant l'idée qu'elle avait émise dès 1979 lors de la première élection du Parlement européen au suffrage universel8.

 

Maurice Audin — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Audin

 

Maurice Audin, né le 14 février 1932 à Béja (Tunisie) et mort à Alger en 1957, est un mathématicien français, assistant à l'université d'Alger, membre du Parti ...

Biographie · ‎Affaire Audin · ‎Hommages · ‎Sources

 

Frantz Fanon — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Frantz_Fanon

 

Frantz Fanon, né le 20 juillet 1925 à Fort-de-France (Martinique) et mort, sous le nom d'Ibrahim Omar Fanon, le 6 décembre 1961 à Bethesda dans un hôpital ...

Biographie · ‎L'amnésie française et la ... · ‎Postérité de l'œuvre littéraire

@luap

"A son apogée la traite n'est possible qu'avec la complicité des potentats noirs et des marchands d'esclaves qui vendaient leurs frères de couleur, l'esclavage était une tradition africaine et musulmane, avant le 19ème les européens ne s'étaient jamais aventurés au delà des côtes africaines."

_C'est ainsi que les bourreaux transforment leurs victimes en complices ??!!?? ça tient devant quel tribunal ?

1_Les blancs parlent toujours de potentats africains , sans pouvoir les nommer , ni eux ni leurs royaumes , et encore moins parler des circonstances qui ont poussé les européens a faire de l'esclavage des noirs(une industrie!) et a inventer toute une théorie de classification raciale pour la justifier..Hormis les royaumes côtiers justement comme le Bénin , obligé de collaborer au 18 ième siècle sous peine de destruction a ce système établie par les blancs depuis 2 siècles déjà ...la collaboration  cédant aux menaces et aux rackets est plus rare que la résistance..."Cotes des mal gens" !! mais les européens veulent faire croire a une collaboration plus qu'active de la part des nègres victimes , sinon que ceux-ci aient été eux même a l'origine de ce triangle commercial de a mort

2_Il y a une différence entre "Islam" et Africains , car l'Islam n'était pas une religion africaine , loin de là et il n'y a jamais eut de tradition esclavagiste en Afrique noire , l'esclavage est une coutume eurasiatique qui remonte a des dizaines de milliers d'années..... et l'Islam comme le christianisme , a la suite du talmud sont des religions du "livre"  et eurasiatique ! pas africaine ! qui  véhiculent l'esclavage comme partie prenante des cultures eurasiatiques

D'ailleurs l'étymologie du mot "esclave" est tiré du nom des peuples dit "slave" , qui servaient de réservoir d'esclaves aux autres peuples européens depuis le haut moyen âge et même dans l'antiquité , vendu aux turcs  maures et aux arabes par millions au final par Venise les achetant au Saint Empire romain germanique !!!

Il n'y a pas de mot correspondant a "ESCLAVE" dans les langues africaines , même si les européens trouvent le moyen de traduire tout ce qui pourrait ressembler a une position de non liberté en Afrique pré coloniale , par "esclave" , là ou ils se gardent pourtant d'assimiler "serfs" ,   captifs , prisonniers de guerre , et même "sujet" ... a "esclave" chez eux !!

 

3_Et qui a dit que les esclaves étaient originaires de l'intérieure des terres  d'Afrique???

Par exemple , la majorité des esclaves venaient du royaume du Congo ou ils étaient capturé , de plus  les royaumes côtiers très vite détruit et inféodés par les  blancs , n'avaient pas les moyens de  se permettre des guerres couteuses en hommes , vu un armement en rien supérieur  contre des peuples situés a l'intérieure des terres à ? 50?, à 100? à 200 km ?? donc il s'agit de mythes déculpabilisant européens sans aucun rapport avec la réalité....

Il est assez étonnant du reste de nous parler des blancs ne s’aventurant pas plus loin que les cotes , alors que ces cotes africaines sont situées a plusieurs milliers de kilomètres de l'Europe , donc a cette époque un voyage périlleux , couteux , qui n'aurait pas été rentable en "payant" des esclaves a des nègres que vous méprisiez totalement!!! Pourquoi les blancs "n’achetaient" pas leurs esclaves sur les marchés aux esclaves du nord de l'Afrique (plus près)??? peut-être  parce qu'ils auraient du payer cher , pour des esclaves ....blancs que eux mêmes(portugais et espagnols) y vendaient!!!

Le commerce triangulaire, négrier fut une affaire et un crime contre l'humanité  100% européen !! , voulu par eux ! , voyageant des cotes d'Europe jusqu'au Congo pour les acheter a leurs propres comptoirs de chasseurs d'esclaves installés sur place et ravitailler en arme etc.. par  ces bateaux ,  ces bateaux se  dirigeant ensuite vers les Amériques avec leurs cargaisons d'esclaves maltraités au possible avec des pertes énormes (donc ils ne coutaient pas grand chose!) pour les vendre a d'autres colons européens mettant en valeur la bas des terres volés aux indiens et vidés de ceux-ci , pour ensuite revenir avec de précieuses denrées coloniales(sucres,!) vers l'Europe.... un commerce triangulaire qui ne rapporta qu'aux européens , qui l'ont mis en place, malgré les périls que comportaient ces voyages entre 3 continents..Cependant on peut rajouter, que ces comptoirs appartenant aux mêmes compagnies que les bateaux affrétés d'Europe , je doute sur "l'achat" d'esclaves nègres a ces comptoirs blancs sur les cotes..

Au final l'immense accumulation de capitaux qu'a permis le commerce entre eux des esclaves et leurs exploitation a mort a permis l’essor du capitalisme et de l'industrie occidental et le financement des recherches et découvertes dont vous êtes si fier !!

"......1_Les blancs parlent toujours de potentats africains , sans pouvoir les nommer , ni eux ni leurs royaumes ,......"

merci pour ce commentaire  - remarquable par sa lucidité et ce ton mesuré -auquel j'adhère totalement

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Dans le petit coin d’Alentejo où nous vivons, on ressent encore les conséquences lointaines de la traite portugaise. Quand en 1761, le marquis de Pombal, despote éclairé qui exerçait le pouvoir derrière le trône de D. José, a aboli l’esclavage sur le territoire portugais, les esclaves ont abandonné en masse le travail des champs pour partir vers les villes. Afin de faire face à cette soudaine pénurie de main-d’œuvre, les propriétaires terriens (les “lavradores”) ont fait venir des Açores des familles entières, dont l’accent très particulier a survécu jusqu’à aujourd'hui dans la population des quartiers les plus anciens, notamment le “burgo” médiéval et l’ancienne judiaria. La colonisation et la traite ont eu des conséquences massives sur les sociétés européennes, au-delà du drame vécu par l’Afrique évoqué dans l’article. Que ce phénomène historique majeur soit si peu étudié et débattu en dit long sur une certaine mauvaise conscience. Aux amateurs de séries télévisées, je ne saurais trop recommander la remarquable Taboo produite par la BBC, dont la traite anglaise au début du XIXe siècle constitue la toile de fond.