La fin de la taxe d'habitation financée par le déficit

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 02/07/2018 21:07
  • Par

Si les familles bien à leur aise avec 3 ou 4 chiards ne paient pas de taxe habitation, je ne vois pas pourquoi moi, célibataire dans ma baraque pas  riche mais pas pauvre non plus, j'en paierais.

Question d'égalité.

Si on doit faire une connerie majeure, autant la faire dans les grandes largeurs.

Du moment qu'il reste 1 million pour payer la pompadour, son botox et ses assiettes en fin d'année, pas de problème...

Si c'était une question d'égalité, il aurait suffi de les faire proportionnelle aux revenus. Mais l'égalité ils s'en fichent. C'est pour ça qu'ils préfèreraient que l'on ne parle pas trop de la porcelaine.

Ne pas payer la taxe d'habitation? Je le croirai quand je le verrai. En attendant, je raque.
Et je regarde passer les grosses berlines.

Bolloré et alibaba se frottent les mains. Le "pouvoir" d'"achat" va aller en saloperies dans les poches des dictateurs chinois, de la grande-distrib, de msc, de la mafia, bref du macronisme puisque ce pays ne fabrique plus rien, à  cause du "coût" du "travail"... 

Une des pires catastrophes qui pouvait arriver à la Planète, ici, en Afrique... Le macronisme se révèle.

https://www.latribune.fr/technos-medias/informatique/cloud-ia-automobile-bollore-et-alibaba-unissent-leurs-forces-783756.html

  • Nouveau
  • 03/07/2018 05:41
  • Par

Tiens, ca me rappelle du Trump/Républicains US (et tant d'autres exemples...) On fait une baisse d'impot surtout pour les riches en creusant le déficit et en abusant au max des processus pour que ce soit le moins démocratique possible, et puis après on viendra dire qu'il faut baisser les aides aux pauvres parce que "le déficit c'est pas bien" et puis vous savez "il n'y a pas d'argent magique",  "un pognon de dingue"... Si au moins ils avaient un peu d'imagination pour nous entuber...

  • Nouveau
  • 03/07/2018 07:01
  • Par

c'est le problème quand on met des vieillard corrompus et peu malins aux manettes.

pour survivre il faut arreter l'assistanat au riches, faire des impots progressifs et incorporant tous les revenus et bien sur retablir un maximum d'egalité pour que toute la population ait les moyens de payer impots et cotisation.

.... Encore 5 ans de perdu et pas une ombre de democratie a l'horizon

Bof, cette ristourne supplémentaire aux plus aisés était prévu depuis longtemps. (Dont je fais partie) Annonce en 2 temps pour faire passer la pilule. 10 milliards qui n'iront pas dans nos écoles, nos hôpitaux et à nos tribunaux...
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale