A Niort, les ex-Camif ont essuyé les plâtres du contrat de transition professionnelle

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les ex-Camif avaient été informés grâce au blog Camif4Ever : réunion mardi 30 novembre à 17 heures pétantes, salle de l'Hélianthe à la Crèche, commune à la sortie de Niort. Pour s'y rendre depuis le centre-ville il faut emprunter la route de Paris, passer par Chauray et dépasser sur sa gauche l'ancien siège du célèbre vépéciste. Un grand bâtiment grisâtre. L'enseigne du toit a été enlevée. Un peu plus loin, l'immense entrepôt regorge encore de marchandises, «150.000 palettes» toujours pas vendues par le liquidateur, disent ceux qui y ont travaillé. A Niort, la Camif était un très gros employeur. Empire en perdition, elle a sombré voilà un an, balayée par ses propres errements et la crise économique : 1000 emplois supprimés d'un coup.