La descente aux enfers de Romain Lecoustre, inspecteur du travail à Lille

Par

Romain Lecoustre, un inspecteur du travail de 32 ans, s'est suicidé le 18 janvier. Sa famille, ses amis, les syndicats lient sans ambiguïté son geste à ses conditions de travail. Avant son décès, un rapport confidentiel de l'IGAS avait signalé une « situation de souffrance au travail que sa hiérarchie n'a pas su éviter, voire a renforcée ». Sa famille envisage des poursuites pénales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 7 février, les inspecteurs du travail seront en grève dans toute la France et manifesteront à Paris, en souvenir de leur collègue Romain Lecoustre. Ce jeune inspecteur du travail de 32 ans (photo) s'est pendu chez lui, à Bauvin (Nord), le 18 janvier 2012. Dans la journée, il était passé dire bonjour à sa famille, avant de se rendre au magasin de bricolage pour acheter le matériel nécessaire à son geste fatal. « Ce n'était pas un suicide sur un coup de tête », explique son frère Pierre, 44 ans.