Le Qatar met Arnaud Lagardère sous tutelle

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis quinze jours, le monde des affaires se perd en conjectures. Que cherche le fonds souverain du Qatar, le Qatari investment authority (QIA), dans Lagardère ? Actionnaire du groupe de médias et de sports depuis 2006, celui-ci a brusquement décidé de se renforcer. Fin décembre, il a annoncé avoir porté sa participation de 6,7 % à 10,07 % du capital. Fin mars, il a renouvelé l’opération pour prendre 12,83 % du capital et 10,05 % des droits de vote, ce qui en fait le premier actionnaire du groupe, devant Arnaud Lagardère. Même si le pouvoir de celui-ci est toujours protégé par le statut de commandite, il ne peut ignorer l’avertissement.