Une «action répressive» concertée contre Google au niveau européen

Les autorités de protection des données personnelles de six pays, dont la Cnil française, vont engager des actions contre les nouvelles règles de confidentialité du géant américain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le bras de fer engagé entre le géant américain Google et l’Union européenne pour l’application de la directive « Informatique et libertés » sur la protection de la vie privée devrait déboucher sur une « action répressive », ont annoncé mardi 2 avril les autorités de protection des données personnelles de six pays.