La Cour des comptes dézingue la production audiovisuelle

Dans un rapport très sévère, la Cour des comptes critique le fonctionnement français du financement des productions au cinéma et à la télévision. Trop d'argent dépensé, trop peu de résultats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Cour des comptes vient de rendre un rapport sanglant sur la production audiovisuelle française, à la télévision et au cinéma. L'argent qui finance les films provient en bonne partie de taxes sur les entrées au cinéma, sur les fournisseurs internet et sur la pub télé, il est donc public. Or, selon la Cour, le cinéma français, produit beaucoup, mais coûte trop cher et ne produit pas assez de succès publics. Et le paysage télé est pire.