La vie sans travail: un an à l’épreuve du chômage partiel

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a plus d’un an, leur vie professionnelle s’est figée. Les un·e·s se préparent à reprendre, avec angoisse ou entrain. D’autres n’ont toujours aucune visibilité. Selon les derniers chiffres de la Dares, l’institut statistique du ministère du travail, 8,4 millions de personnes ont été placées en chômage partiel au pic du premier confinement, en avril 2020. Après une décrue, entre juin et octobre, leur nombre est remonté en fin d’année : 2,5 millions en décembre.