Crise de la dette: vers un démantèlement de Dexia

Par
La banque franco-belge Dexia a annoncé lundi 3 octobre un programme de cession de ses filiales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après un conseil d'administration de six heures, la banque franco-belge Dexia a annoncé lundi 3 octobre un programme de cession de ses filiales (banque de détail en Belgique, la filiale turque Denizbank, l'activité de gestion d'actifs ou la banque privée). L'italien Crediop ou l'espagnol Sabadell devraient être beaucoup plus difficiles à sauver en raison de l'état des finances publiques de ces deux pays. La banque va en outre isoler ses portefeuilles et actifs douteux dans une structure de défaisance pour éviter qu'ils n'emportent le reste du groupe avec eux.