Catalogne: quel avenir pour la dette publique espagnole?

Par

La grande question de l'indépendance catalane sera le partage de la dette publique espagnole. Une question épineuse et complexe. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au lendemain des violences qui ont émaillé la journée du 1er octobre en Catalogne et de la grève générale du 3 octobre, les marchés ont placé immédiatement la dette espagnole sous pression. Lundi 2 octobre, le taux moyen espagnol à 10 ans est passé de 1,60 % à 1,71 %, soit un recul du prix de l’obligation de 7 %, avant de se stabiliser autour de 1,7 %. À chaque secousse venant de Catalogne, la dette espagnole connaît ainsi un nouveau soubresaut. Et pour cause. En cas de sécession catalane, la question de la dette sera l’une des premières posées. Or, compte tenu de l’importance de la dette espagnole, estimée fin 2016 à 102,2 % du PIB, et du poids de la Catalogne dans la richesse du royaume (20,1 % du PIB), cette question s’annonce délicate.