Fonds propres et financement, le double défi des banques italiennes

Par
Une vive hausse des rendements obligataires italiens met les banques locales sous pression, suscitant des interrogations sur l'état de leurs fonds propres alors même qu'elles seront confrontées à d'importants besoins de refinancement ces deux prochaines années.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MILAN (Reuters) - Une vive hausse des rendements obligataires italiens met les banques locales sous pression, suscitant des interrogations sur l'état de leurs fonds propres alors même qu'elles seront confrontées à d'importants besoins de refinancement ces deux prochaines années.